Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre l’organisation ei en Irak : l'étau se resserre sur Mossoul

En savoir plus

FRANCE

Affaire du Carlton : le parquet de Lille requiert un non-lieu en faveur de DSK

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/02/2015

Le parquet de Lille estime qu'il n'existe pas de charges suffisantes contre l'ex-directeur du FMI mis en examen depuis mars 2012 pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" lors de parties fines organisées à Paris, dans le Nord et à Washington.

Le parquet de Lille a requis un non-lieu en faveur de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille, a annoncé mardi le procureur de la République de Lille dans un communiqué.

Le parquet a indiqué requérir un non-lieu pour deux personnes, Jean-Luc Vergin et Dominique Strauss-Kahn. "En effet, en ce qui les concerne, le parquet estime qu'il n'existe pas de charges suffisantes", explique le communiqué.

Le parquet demande le renvoi devant le tribunal correctionnel de 12 personnes, "pour des faits susceptibles d'être qualifiés de proxénétisme en réunion, ainsi que pour certaines d'entre elles, d'escroquerie, abus de confiance, abus de biens sociaux".

En revanche, le procureur a demandé un non-lieu pour l'ensemble des mis en examen sur "la circonstance aggravante de bande organisée", qui aurait pu justifier un renvoi devant les assises.

Un non-lieu est également requis pour l'infraction d'association de malfaiteurs.

Les juges d'instruction sont libres de suivre ou non les réquisitions du parquet.

Ils vont maintenant communiquer le réquisitoire définitif à l'ensemble des parties, qui disposent d'un délai d'un mois pour faire des observations et demander des actes supplémentaires, par exemple des confrontations, a précisé le parquet.

AFP

Première publication : 11/06/2013

  • FRANCE

    DSK confronté à une escort-girl dans l'affaire du Carlton de Lille

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dominique Strauss-Kahn reste mis en examen dans l'affaire du Carlton de Lille

    En savoir plus

  • AFFAIRE DU SOFITEL

    DSK, Diallo et les dessous de la transaction

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)