Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

EUROPE

Nouveaux affrontements place Taksim entre policiers et manifestants

© Mehdi Chebil

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2013

Pour la deuxième fois de la journée, la police a délogé les manifestants de la place Taksim. Des milliers de protestataires avaient réinvesti ce bastion anti-Erdogan quelques heures seulement après avoir été évacués par les forces de l'ordre.

Des milliers de manifestants sont revenus mardi soir sur la place Taksim, à Istanbul, après avoir été chassés mardi matin de ce bastion anti-Erdogan par les forces de l’ordre.

Mais la police n’a pas laissé les protestataires réinvestir la place, haut lieu touristique de la ville. Quelques minutes seulement après leur retour, les policiers ont donc à nouveau procédé à des tirs de gaz lacrymogène et utilisé des canons à eau pour disperser la foule.

À la tombée de la nuit, plusieurs milliers de manifestants très déterminés tenaient cependant toujours tête aux forces de sécurité, dans l'odeur âcre des gaz lacrymogènes, des feux de camp et des pneus incendiés.

"On peut dire que la situation est en train d'échapper aux autorités", commente Fatma Kizilboga, correspondante de FRANCE 24 à Istanbul. "Des manifestants ont même provoqué un incendie au milieu de la place. Ils bravent les forces de l'ordre", a ajouté la journaliste.

"Opérations jour et nuit"

Le gouverneur d'Istanbul, Hüseyin Avni Mutlu, a haussé le ton et prévenu que les forces de police poursuivraient leurs opérations "jour et nuit" jusqu'à la fin de l'occupation de la place Taksim.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a déclaré de son côté lors d'un discours prononcé ce mardi devant les députés du Parti de la justice et du développement (AKP) que son gouvernement ne montrerait "plus aucune tolérance" envers les protestataires.

Mercredi 12 juin, Recep Tayyip Erdogan doit recevoir une délégation de manifestants qui réclament depuis près de deux semaines sa démission.

Selon le dernier bilan publié mardi par le syndicat des médecins turcs, quatre personnes - trois manifestants et un policier - sont morts et près de 5 000 blessées, dont plusieurs dizaines très grièvement, depuis le début des manifestations.

Avec dépêches

Première publication : 11/06/2013

  • TURQUIE

    Erdogan ne montrera "plus aucune tolérance" envers les protestataires

    En savoir plus

  • TURQUIE

    En images : la police turque reprend la place Taksim

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Sur les barricades : "Poutine ou De Gaulle, Erdogan devra choisir"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)