Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant russe Mikhaïl Khodorkovski lance un défi à Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Nouveaux affrontements place Taksim entre policiers et manifestants

© Mehdi Chebil

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2013

Pour la deuxième fois de la journée, la police a délogé les manifestants de la place Taksim. Des milliers de protestataires avaient réinvesti ce bastion anti-Erdogan quelques heures seulement après avoir été évacués par les forces de l'ordre.

Des milliers de manifestants sont revenus mardi soir sur la place Taksim, à Istanbul, après avoir été chassés mardi matin de ce bastion anti-Erdogan par les forces de l’ordre.

Mais la police n’a pas laissé les protestataires réinvestir la place, haut lieu touristique de la ville. Quelques minutes seulement après leur retour, les policiers ont donc à nouveau procédé à des tirs de gaz lacrymogène et utilisé des canons à eau pour disperser la foule.

À la tombée de la nuit, plusieurs milliers de manifestants très déterminés tenaient cependant toujours tête aux forces de sécurité, dans l'odeur âcre des gaz lacrymogènes, des feux de camp et des pneus incendiés.

"On peut dire que la situation est en train d'échapper aux autorités", commente Fatma Kizilboga, correspondante de FRANCE 24 à Istanbul. "Des manifestants ont même provoqué un incendie au milieu de la place. Ils bravent les forces de l'ordre", a ajouté la journaliste.

"Opérations jour et nuit"

Le gouverneur d'Istanbul, Hüseyin Avni Mutlu, a haussé le ton et prévenu que les forces de police poursuivraient leurs opérations "jour et nuit" jusqu'à la fin de l'occupation de la place Taksim.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a déclaré de son côté lors d'un discours prononcé ce mardi devant les députés du Parti de la justice et du développement (AKP) que son gouvernement ne montrerait "plus aucune tolérance" envers les protestataires.

Mercredi 12 juin, Recep Tayyip Erdogan doit recevoir une délégation de manifestants qui réclament depuis près de deux semaines sa démission.

Selon le dernier bilan publié mardi par le syndicat des médecins turcs, quatre personnes - trois manifestants et un policier - sont morts et près de 5 000 blessées, dont plusieurs dizaines très grièvement, depuis le début des manifestations.

Avec dépêches

Première publication : 11/06/2013

  • TURQUIE

    Erdogan ne montrera "plus aucune tolérance" envers les protestataires

    En savoir plus

  • TURQUIE

    En images : la police turque reprend la place Taksim

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Sur les barricades : "Poutine ou De Gaulle, Erdogan devra choisir"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)