Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent possession du barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

EUROPE

Nouveaux affrontements place Taksim entre policiers et manifestants

© Mehdi Chebil

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2013

Pour la deuxième fois de la journée, la police a délogé les manifestants de la place Taksim. Des milliers de protestataires avaient réinvesti ce bastion anti-Erdogan quelques heures seulement après avoir été évacués par les forces de l'ordre.

Des milliers de manifestants sont revenus mardi soir sur la place Taksim, à Istanbul, après avoir été chassés mardi matin de ce bastion anti-Erdogan par les forces de l’ordre.

Mais la police n’a pas laissé les protestataires réinvestir la place, haut lieu touristique de la ville. Quelques minutes seulement après leur retour, les policiers ont donc à nouveau procédé à des tirs de gaz lacrymogène et utilisé des canons à eau pour disperser la foule.

À la tombée de la nuit, plusieurs milliers de manifestants très déterminés tenaient cependant toujours tête aux forces de sécurité, dans l'odeur âcre des gaz lacrymogènes, des feux de camp et des pneus incendiés.

"On peut dire que la situation est en train d'échapper aux autorités", commente Fatma Kizilboga, correspondante de FRANCE 24 à Istanbul. "Des manifestants ont même provoqué un incendie au milieu de la place. Ils bravent les forces de l'ordre", a ajouté la journaliste.

"Opérations jour et nuit"

Le gouverneur d'Istanbul, Hüseyin Avni Mutlu, a haussé le ton et prévenu que les forces de police poursuivraient leurs opérations "jour et nuit" jusqu'à la fin de l'occupation de la place Taksim.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a déclaré de son côté lors d'un discours prononcé ce mardi devant les députés du Parti de la justice et du développement (AKP) que son gouvernement ne montrerait "plus aucune tolérance" envers les protestataires.

Mercredi 12 juin, Recep Tayyip Erdogan doit recevoir une délégation de manifestants qui réclament depuis près de deux semaines sa démission.

Selon le dernier bilan publié mardi par le syndicat des médecins turcs, quatre personnes - trois manifestants et un policier - sont morts et près de 5 000 blessées, dont plusieurs dizaines très grièvement, depuis le début des manifestations.

Avec dépêches

Première publication : 11/06/2013

  • TURQUIE

    Erdogan ne montrera "plus aucune tolérance" envers les protestataires

    En savoir plus

  • TURQUIE

    En images : la police turque reprend la place Taksim

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Sur les barricades : "Poutine ou De Gaulle, Erdogan devra choisir"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)