Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : fin des audiences de la CDVR

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

EUROPE

Les ennuis judiciaires du frère de Michèle Tabarot embarrassent la numéro 2 de l’UMP

© AFP

Texte par Adeline PERCEPT

Dernière modification : 11/06/2013

La députée-maire UMP Michèle Tabarot pourrait être visée par une procédure ouverte en 2008 contre son frère Claude Roch Tabarot, accusé d'avoir organisé une vaste escroquerie immobilière. Les enquêteurs soupçonnent un financement politique illégal.

Michèle Tabarot, députée-maire UMP du Cannet et proche de Jean-François Copé, pourrait être éclaboussée par une procédure ouverte en 2008 en Espagne contre l’un de ses frères, Claude Roch Tabarot. Chef d’entreprise installé sur la Côte méditerranéenne entre Alicante et Benidorm, il est accusé d’avoir organisé une vaste escroquerie immobilière via sa société Riviera Invest. Il lui est notamment reproché d’avoir vendu des appartements sur plans, à Grenade et en Murcie, qui n’ont jamais été construits et sur des terrains qui ne lui appartenaient pas.

Le dossier, toujours en phase d’instruction en Espagne, pourrait maintenant déboucher, à la demande des victimes, sur une enquête concernant le train de vie des Tabarot et sur le financement des activités politiques de la députée.

Financement de campagnes électorales

Dans un rapport de la police espagnole dont FRANCE 24 s’est procuré une copie, les enquêteurs de l’unité de la délinquance économique et fiscale de la police judicaire espagnole soupçonnent la direction de Riviera Invest d’avoir massivement détourné de l’argent. Concrètement selon ce rapport, 21,9 millions d’euros se sont volatilisés des comptes bancaires de la société sans que personne ne sache à quoi ces fonds ont servi.

Dans leurs conclusions, les policiers résument ainsi leur analyse financière de la société : "Il y a eu la volonté de cacher la destination d’importantes quantités d’argent, comme en témoignent les retraits d’argent liquide (pour un montant de 13,5 millions d’euros) ou les virements vers l’étranger (8,4 millions d’euros)." Ces virements ont essentiellement été effectués vers des comptes au Maroc, mais aussi, dans une moindre mesure, vers les États-Unis et la France.

L’avocat des victimes de l’escroquerie immobilière, Me José Luis Escobar, soupçonne qu’une partie des fonds détournés ait servi au financement de campagnes électorales. Il utilise également le témoignage de l’une des victimes de l’arnaque immobilière, ancien proche de la famille Tabarot, qui évoque le transport par voiture de 3 millions d’euros en liquide vers les Alpes-Maritimes à l’occasion des municipales de 2008.

Les autorités judiciaires pourraient s'intéresser également au financement des activités politiques du second frère de la famille, Philippe Tabarot, secrétaire national de l'UMP, conseiller général des Alpes-Maritimes et candidat à la mairie de Cannes en 2014 .

Première publication : 11/06/2013

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : le juge Gentil soupçonné d'être proche d'un expert

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse, "une qualification grotesque"

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Je sais où je vais" : en pleine tempête Cahuzac, Ayrault veut garder le cap

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)