Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Moyen-orient

Le centre de Damas frappé par un double attentat meurtrier

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/06/2013

Un double attentat à la bombe perpétré sur la place Marjeh, quartier commerçant situé en plein centre de la capitale syrienne, a causé la mort d'au moins 14 personnes mardi, selon un bilan de la télévision officielle.

Deux bombes ont explosé mardi dans le centre de Damas, faisant au moins 14 morts, rapportent les médias officiels.
 

À Damas, la vie continue malgré la guerre

La télévision d'Etat précise que les bombes ont explosé près d'un commissariat situé sur la place Marjeh tandis que l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) avance que l'une des bombes a été actionnée par un kamikaze à l'intérieur même du poste de police.
 
Basé en Grande-Bretagne, l'OSDH, qui dispose d'un réseau d'informateurs en Syrie, fait état de 15 morts et précise que la plupart des victimes sont des policiers.
 
Dans un premier temps, la télévision d'Etat avait rapporté que les bombes étaient dissimulées dans des sacs déposés devant des magasins situés sur la place Marjeh.
 
Cette place, située en plein coeur de Damas, a déjà été frappée par plusieurs attentats depuis le début, en mars 2011, du soulèvement contre Bachar al Assad.

REUTERS

Première publication : 11/06/2013

  • SYRIE

    L'ONU réclame un accès humanitaire "immédiat" à Qousseir

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux journalistes français portés disparus en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE - ISRAËL

    Deux casques bleus blessés dans un bombardement sur le Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)