Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au moins 300 morts en Somalie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Nucléaire iranien : l’accord historique en péril ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Baisse des APL, hausse de la CSG, suppression de l’ISF : Macron persiste et signe

En savoir plus

Moyen-orient

Le centre de Damas frappé par un double attentat meurtrier

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/06/2013

Un double attentat à la bombe perpétré sur la place Marjeh, quartier commerçant situé en plein centre de la capitale syrienne, a causé la mort d'au moins 14 personnes mardi, selon un bilan de la télévision officielle.

Deux bombes ont explosé mardi dans le centre de Damas, faisant au moins 14 morts, rapportent les médias officiels.
 

À Damas, la vie continue malgré la guerre

La télévision d'Etat précise que les bombes ont explosé près d'un commissariat situé sur la place Marjeh tandis que l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) avance que l'une des bombes a été actionnée par un kamikaze à l'intérieur même du poste de police.
 
Basé en Grande-Bretagne, l'OSDH, qui dispose d'un réseau d'informateurs en Syrie, fait état de 15 morts et précise que la plupart des victimes sont des policiers.
 
Dans un premier temps, la télévision d'Etat avait rapporté que les bombes étaient dissimulées dans des sacs déposés devant des magasins situés sur la place Marjeh.
 
Cette place, située en plein coeur de Damas, a déjà été frappée par plusieurs attentats depuis le début, en mars 2011, du soulèvement contre Bachar al Assad.

REUTERS

Première publication : 11/06/2013

  • SYRIE

    L'ONU réclame un accès humanitaire "immédiat" à Qousseir

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux journalistes français portés disparus en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE - ISRAËL

    Deux casques bleus blessés dans un bombardement sur le Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)