Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

Moyen-orient

Le centre de Damas frappé par un double attentat meurtrier

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/06/2013

Un double attentat à la bombe perpétré sur la place Marjeh, quartier commerçant situé en plein centre de la capitale syrienne, a causé la mort d'au moins 14 personnes mardi, selon un bilan de la télévision officielle.

Deux bombes ont explosé mardi dans le centre de Damas, faisant au moins 14 morts, rapportent les médias officiels.
 

À Damas, la vie continue malgré la guerre

La télévision d'Etat précise que les bombes ont explosé près d'un commissariat situé sur la place Marjeh tandis que l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) avance que l'une des bombes a été actionnée par un kamikaze à l'intérieur même du poste de police.
 
Basé en Grande-Bretagne, l'OSDH, qui dispose d'un réseau d'informateurs en Syrie, fait état de 15 morts et précise que la plupart des victimes sont des policiers.
 
Dans un premier temps, la télévision d'Etat avait rapporté que les bombes étaient dissimulées dans des sacs déposés devant des magasins situés sur la place Marjeh.
 
Cette place, située en plein coeur de Damas, a déjà été frappée par plusieurs attentats depuis le début, en mars 2011, du soulèvement contre Bachar al Assad.

REUTERS

Première publication : 11/06/2013

  • SYRIE

    L'ONU réclame un accès humanitaire "immédiat" à Qousseir

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux journalistes français portés disparus en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE - ISRAËL

    Deux casques bleus blessés dans un bombardement sur le Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)