Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

EUROPE

Erdogan ne montrera "plus aucune tolérance" envers les protestataires

© Mehdi Chebil/FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2013

La police anti-émeute est brièvement rentrée mardi dans le parc Gézi, à Istanbul, avant d'en ressortir sans déloger les centaines de manifestants anti-Erdogan qui y sont toujours rassemblés. Le Premier ministre turc les invite à "se retirer".

À Istanbul, les forces de l’ordre ont brièvement pénétré dans le parc Gezi, mardi 11 juin, après avoir chassé dans la matinée les manifestants de la place Taksim, située à proximité. Peu après leur entrée dans le parc, les quelques dizaines de policiers sont finalement ressortis, sans déloger les centaines de manifestants qui y sont toujours rassemblés.

Auparavant stationnés aux abords du parc, les policiers ne semblaient pas vouloir, dans l'immédiat, démanteler le campement de tentes ni enlever les banderoles et les drapeaux installés par les protestataires.

"Nous ne laisserons pas cela se poursuivre plus longtemps" (Erdogan)

Erdogan appelle les manifestants à "se retirer"

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan avait affirmé que le parc Gezi n’était pas une "zone d'occupation". "J'invite tous ceux qui sont sincères à se retirer", a-t-il lancé lors d'un discours prononcé devant les députés du Parti de la justice et du développement (AKP), quelques heures après la reprise de la place Taksim par la police. Le Premier ministre a assuré lors de ce même discours que son gouvernement ne montrerait "plus aucune tolérance" envers les protestataires.

Surpris par l'intervention des forces de l'ordre, les militants du parc Gezi ont accueilli avec colère la décision du chef du gouvernement. "Est-ce que vous pouvez croire ça ? Ils attaquent Taksim et nous gazent ce matin alors qu'ils ont proposé hier soir de discuter avec nous ?", s'interroge ainsi Yulmiz, un manifestant de 23 ans. "Nous n'abandonnerons pas le parc, assure-t-il. Ils peuvent envoyer des milliers de policiers s'ils veulent."

Selon le dernier bilan publié mardi par le syndicat des médecins turcs, quatre personnes - trois manifestants et un policier - sont morts et près de 5 000 blessées, dont plusieurs dizaines très grièvement, depuis le début des manifestations. 

Avec dépêches

Première publication : 11/06/2013

  • TURQUIE

    En images : la police turque reprend la place Taksim

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Sur les barricades : "Poutine ou De Gaulle, Erdogan devra choisir"

    En savoir plus

  • TURQUIE

    À Ankara et Istanbul, les femmes donnent de la voix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)