Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

EUROPE

Erdogan ne montrera "plus aucune tolérance" envers les protestataires

© Mehdi Chebil/FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2013

La police anti-émeute est brièvement rentrée mardi dans le parc Gézi, à Istanbul, avant d'en ressortir sans déloger les centaines de manifestants anti-Erdogan qui y sont toujours rassemblés. Le Premier ministre turc les invite à "se retirer".

À Istanbul, les forces de l’ordre ont brièvement pénétré dans le parc Gezi, mardi 11 juin, après avoir chassé dans la matinée les manifestants de la place Taksim, située à proximité. Peu après leur entrée dans le parc, les quelques dizaines de policiers sont finalement ressortis, sans déloger les centaines de manifestants qui y sont toujours rassemblés.

Auparavant stationnés aux abords du parc, les policiers ne semblaient pas vouloir, dans l'immédiat, démanteler le campement de tentes ni enlever les banderoles et les drapeaux installés par les protestataires.

"Nous ne laisserons pas cela se poursuivre plus longtemps" (Erdogan)

Erdogan appelle les manifestants à "se retirer"

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan avait affirmé que le parc Gezi n’était pas une "zone d'occupation". "J'invite tous ceux qui sont sincères à se retirer", a-t-il lancé lors d'un discours prononcé devant les députés du Parti de la justice et du développement (AKP), quelques heures après la reprise de la place Taksim par la police. Le Premier ministre a assuré lors de ce même discours que son gouvernement ne montrerait "plus aucune tolérance" envers les protestataires.

Surpris par l'intervention des forces de l'ordre, les militants du parc Gezi ont accueilli avec colère la décision du chef du gouvernement. "Est-ce que vous pouvez croire ça ? Ils attaquent Taksim et nous gazent ce matin alors qu'ils ont proposé hier soir de discuter avec nous ?", s'interroge ainsi Yulmiz, un manifestant de 23 ans. "Nous n'abandonnerons pas le parc, assure-t-il. Ils peuvent envoyer des milliers de policiers s'ils veulent."

Selon le dernier bilan publié mardi par le syndicat des médecins turcs, quatre personnes - trois manifestants et un policier - sont morts et près de 5 000 blessées, dont plusieurs dizaines très grièvement, depuis le début des manifestations. 

Avec dépêches

Première publication : 11/06/2013

  • TURQUIE

    En images : la police turque reprend la place Taksim

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Sur les barricades : "Poutine ou De Gaulle, Erdogan devra choisir"

    En savoir plus

  • TURQUIE

    À Ankara et Istanbul, les femmes donnent de la voix

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)