Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Tapie : le PDG d'Orange Stéphane Richard mis en examen

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2013

Le patron d'Orange Stéphane Richard, placé lundi en garde à vue dans le cadre de l'arbitrage dans l'affaire Tapie, a été mis mercredi en examen pour escroquerie en bande organisée sur réquisitions conformes du parquet.

Le patron d'Orange, Stéphane Richard, a été mis en examen mercredi pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage ayant mis fin au litige entre le Crédit Lyonnais et Bernard Tapie en 2008, a annoncé le parquet de Paris dans un communiqué.

M. Richard "a été mis en examen ce jour du chef d'escroquerie en bande organisée,

L'ancien président du CDR Jean-François Rocchi mis en examen

L'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), Jean-François Rocchi, a été mis en examen mercredi soir pour "escroquerie en bande organisée" et "usage abusif de pouvoirs sociaux" dans l'enquête sur l'arbitrage ayant clos le litige entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais en 2008, a annoncé le parquet de Paris dans un communiqué.

Cette mise en examen de l'ancien président de la structure chargée de gérer le passif du Crédit Lyonnais intervient peu après celle du patron d'Orange, Stéphane Richard. (AFP)
 

sur réquisitions conformes du parquet", a précisé le parquet.

L'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde se dit "confiant et combatif", a indiqué son entourage à l'AFP.

Le 29 mai, l'un des trois juges du tribunal arbitral, Pierre Estoup, a été le premier mis en examen pour "escroquerie en bande organisée", donnant un tour spectaculaire à cette affaire.

Directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, M. Richard s'est expliqué pendant deux jours, en garde à vue, sur la décision prise en 2007 de recourir à un arbitrage pour solder le litige, en particulier sur la chaîne de prise de décision ayant conduit au choix d'un tribunal privé et sur le rôle respectif du ministère de l'Economie et de l'Elysée.

L'enquête porte aussi sur le mode de désignation des arbitres et la décision du gouvernement de ne pas contester cet arbitrage, malgré des soupçons d'irrégularité.

Concernant le choix de l'arbitrage, Stéphane Richard avait récemment déclaré à l'AFP qu'une "réunion de validation" avait eu lieu avec le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, à l'été 2007, en présence de Jean-François Rocchi, ex-président du Consortium de réalisation (CDR), chargé de solder le passif du Crédit Lyonnais.

Il n'y a eu "ni ordre, ni instruction, ni pression particulière" de l'Elysée, avait-il cependant assuré. Selon Le Canard enchaîné, M. Richard a soutenu le contraire, évoquant une instruction transmise par Claude Guéant lors de cette réunion.

M. Rocchi était en cours de présentation devant les juges d'instruction mercredi après-midi en vue d'une possible mise en examen, a précisé le parquet.

M. Tapie, interrogé par l'AFP, n'a souhaité faire aucun commentaire, après la mise en examen de M. Richard

 

AFP

Première publication : 12/06/2013

  • FRANCE

    Affaire Tapie : le patron d'Orange Stéphane Richard présenté à un juge

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Tapie : le patron d'Orange Stéphane Richard placé en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Tapie : le juge arbitre Pierre Estoup mis en examen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)