Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Russie - Ukraine - EU: Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

Amériques

Le magazine d'Al-Qaïda piraté par les services de renseignement américains

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 12/06/2013

Selon le "Washington Post", les services de renseignement américains ont saboté la sortie en ligne du dernier numéro d'"Inspire", outil de propagande pour les apprentis djihadistes.

La dernière publication d’"Inspire", le magazine en ligne d’Al-Qaïda ne s’est pas déroulée comme prévu. Lors de sa mise en ligne le 14 mai sur un forum djihadiste, le 11e numéro est sorti dans une version tronquée. La deuxième page était manquante, tandis que les 20 pages suivantes étaient entièrement blanches.

D’après le "Washington Post", ce sabotage est le résultat d’une opération menée par les services de renseignement américains. Même si la NSA et la CIA ont refusé officiellement de commenter cette action, un agent a confirmé au journal ce piratage qui visait à déstabiliser la diffusion de la propagande du groupe terroriste islamiste : "Vous pouvez compliquer leur distribution ou vous pouvez mettre la pagaille dans leur contenu. Vous pouvez le faire d’une façon évidente ou non".

Hommage aux frères Tsarnaev

Cette opération a été décidée après le double attentat perpétré lors du marathon de Boston le 15 avril. L’un des suspects, Djokhar Tsarnaev, a en effet raconté au FBI après son arrestation qu’il avait appris avec son frère Tamerlan à concevoir des bombes à partir de cocottes-minute grâce aux indications du magazine "Inspire". La revue avait ainsi publié en 2010 un guide du parfait apprenti djihadiste dans un dossier intitulé "Comment fabriquer une bombe dans la cuisine de maman". Le jeune homme a par ailleurs expliqué aux enquêteurs qu’il avait été influencé par les sermons de l’imam américain Anwar al-Awlaki, responsable du magazine jusqu’à sa mort au Yémen en septembre 2011 dans l’attaque d’un drone américain.

Les responsables d'"Inspire" n’ont pas tardé à reprendre à leur compte ces révélations de Djokhar Tsarnaev. Alors que le numéro piraté par les services de renseignement américains est resté en ligne seulement 30 minutes, Al-Qaïda a publié une nouvelle version le 30 mai dans laquelle l’organisation rend hommage aux deux frères d’origine tchétchène.

Dans un article intitulé "Inspiré par Inspire", le rédacteur en chef, Yahya Ibrahim, affirme que son magazine a contribué à ces attaques. "Oui, les frères ont bien été inspiré par Inspire. Pas seulement car notre magazine propose des recettes de bombes, mais également grâce à tout son contenu". Dans ce numéro, on peut également voir un photomontage dédié à Tamerlan Tsarnaev, tué dans un assaut de la police.

L'hommage d'Inspire à Tamerlan Tsarnaev dans son dernier numéro

Continuer ce type de sabotages ?

À cause de son impact sur des candidats au djihad, la menace représentée par ce genre de publications est prise au sérieux un peu partout dans le monde. En juin 2011, les services de renseignement britanniques (MI6) avaient déjà piraté "Inspire" pendant quelques jours. Non sans un certain humour. Lorsque les lecteurs tentaient de lire des instructions pour fabriquer une bombe, ils étaient alors réorientés vers un site de recettes de... cupcakes. 

Trois ans après sa création, le "Washington Post" estime toutefois que l’influence d'"Inspire" a diminué depuis la mort en 2011 d’Anwar al-Awlaki et de son collaborateur, le rédacteur américain d’origine pakistanaise Samir Khan. Comme le note par ailleurs Michael Leiter, ancien directeur du National Counterterrorism Center, les actions de piratage à l'encontre du magazine ne sont finalement pas la bonne stratégie : "La seule façon d’être efficace est d’aider à amplifier la voix de musulmans plus modérés plutôt que de tenter de perturber des voix plus radicales".

 

Première publication : 12/06/2013

  • TECHNOLOGIES

    Ces djihadistes qui rêvent d’armes construites à partir d’imprimantes 3D

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les frères Tsarnaev, symbole d'une génération de djihadistes influencés par Internet ?

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La Taqiya ou "l'art de la dissimulation" prisée par les terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)