Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

FRANCE

France : le trafic des trains fortement perturbé par une grève des cheminots

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

Afin de protester contre une réforme du système ferroviaire et des suppressions d’emplois, les syndicats des cheminots ont entamé une grève mercredi soir. En moyenne seuls quatre trains sur dix circuleront en France.

Au lendemain de la grève des contrôleurs aériens en France, les cheminots protestent à leur tour depuis mecredi soir contre une future réforme ferroviaire. Lancé à l'appel de la CGT, la CFDT, SUD Rail et l'Unsa, ce mouvement devrait être "extrêmement bien suivi avec un cheminot en grève sur deux", a estimé Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT cheminots, premier syndicat de la SNCF, et devrait s'achever vendredi matin.

Ainsi, le trafic s'annonce très perturbé dans l’Hexagone avec en moyenne quatre TGV et TER sur dix en circulation. Les lignes à grande vitesse les plus affectées, selon la SNCF, sont les TGV sud-est et province-province avec 1 train sur 3 en moyenne, contre 4 sur 10 pour le TGV nord, 1 sur 2 sur la ligne Atlantique et 2 sur 3 pour le TGV Est.

Sur les "Intercités", 3 trains sur 10 devraient circuler et au niveau régional, la SNCF annonce "plus de 4 services TER sur 10". En Ile-de-France, la circulation des trains s'annonce également très perturbée : 1 train sur 3 sur les RER B et D ; 1 sur 2 sur le RER C et E. Seul le RER A devrait être "proche de la normale". Le mouvement de grève doit prendre fin vendredi à 8 h (heure de Paris).

Combattre la réforme et les suppressions d’emplois

Pour les syndicats, l’enjeu est de s’opposer à une réforme "nécessaire" mais mal engagée par le gouvernement. Cette réforme est "plus faite pour répondre aux exigences libérales de Bruxelles que pour réunifier. On dit depuis des années que le système ferroviaire est plombé par une dette de 40 milliards d'euros, et il n'y a aucune proposition dans ce projet si ce n'est de dire cela va se "travailler" sur la productivité des cheminots", a affirmé à l'AFP M. Garrel.

Les syndicats s'inquiètent également du projet de créer trois établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), qui, selon eux, laisse la porte ouverte à un éclatement du système ferroviaire. Enfin, ils protestent contre les suppressions d'emplois. "Guillaume Pepy disait qu'il allait stabiliser les effectifs, mais dans les faits, il supprime encore 2 000 cheminots en 2013", s’insurge Gilbert Garrel, soulignant que la SNCF a perdu "10 000 cheminots en cinq ans".

Avec dépêches

Première publication : 13/06/2013

  • FRANCE

    Transport aérien : la grève s'amplifie ce mercredi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)