Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur de France au Liban met en garde contre une contagion du conflit syrien

© Capture d'écran FRANCE 24 | Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

L'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, a reçu FRANCE 24 à Beyrouth. Il a démenti les rumeurs qui affirmaient qu'il avait dû déménager de la Résidence des pins, où il demeure, après avoir reçu des menaces.

Dans une interview à FRANCE 24, l'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, s'est dit "préoccupé" par la situation sécuritaire dans le pays et l'instabilité dans certaines régions, notamment à Tripoli (nord), alors que la crainte grandit de voir le conflit syrien déborder au pays du cèdre. Le diplomate a rappelé que la France soutient l'inscription de la branche militaire du Hezbollah, qui combat aux côtés des forces loyalistes en Syrie, sur la liste européenne des organisations terroristes. Il a toutefois expliqué que la branche politique du mouvement chiite libanais constituait encore un interlocuteur pour Paris.

Patrice Paoli a également souhaité démentir les rumeurs relayées par certains médias qui évoquaient des menaces reçues à l'ambassade qui l'auraient contraint à déménager. "Je dors à la Résidence des pins, a affirmé l'ambassadeur. Cette maison est un lieu de rencontre pour tous les Libanais. (...) Nous sommes ici, nous y restons.". Et d'ajouter: "Nous sommes présents partout [au Liban], c'est un acte de foi".

Première publication : 13/06/2013

  • LIBAN

    Raid syrien sur un village libanais qui appuie la rébellion

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un manifestant anti-Hezbollah tué par balles à Beyrouth

    En savoir plus

  • SYRIE - LIBAN

    Des roquettes tirées de Syrie frappent la ville libanaise de Baalbek

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)