Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur de France au Liban met en garde contre une contagion du conflit syrien

© Capture d'écran FRANCE 24 | Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

L'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, a reçu FRANCE 24 à Beyrouth. Il a démenti les rumeurs qui affirmaient qu'il avait dû déménager de la Résidence des pins, où il demeure, après avoir reçu des menaces.

Dans une interview à FRANCE 24, l'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, s'est dit "préoccupé" par la situation sécuritaire dans le pays et l'instabilité dans certaines régions, notamment à Tripoli (nord), alors que la crainte grandit de voir le conflit syrien déborder au pays du cèdre. Le diplomate a rappelé que la France soutient l'inscription de la branche militaire du Hezbollah, qui combat aux côtés des forces loyalistes en Syrie, sur la liste européenne des organisations terroristes. Il a toutefois expliqué que la branche politique du mouvement chiite libanais constituait encore un interlocuteur pour Paris.

Patrice Paoli a également souhaité démentir les rumeurs relayées par certains médias qui évoquaient des menaces reçues à l'ambassade qui l'auraient contraint à déménager. "Je dors à la Résidence des pins, a affirmé l'ambassadeur. Cette maison est un lieu de rencontre pour tous les Libanais. (...) Nous sommes ici, nous y restons.". Et d'ajouter: "Nous sommes présents partout [au Liban], c'est un acte de foi".

Première publication : 13/06/2013

  • LIBAN

    Raid syrien sur un village libanais qui appuie la rébellion

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un manifestant anti-Hezbollah tué par balles à Beyrouth

    En savoir plus

  • SYRIE - LIBAN

    Des roquettes tirées de Syrie frappent la ville libanaise de Baalbek

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)