Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La Corse et le Sud touchés par les flammes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur de France au Liban met en garde contre une contagion du conflit syrien

© Capture d'écran FRANCE 24 | Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

L'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, a reçu FRANCE 24 à Beyrouth. Il a démenti les rumeurs qui affirmaient qu'il avait dû déménager de la Résidence des pins, où il demeure, après avoir reçu des menaces.

Dans une interview à FRANCE 24, l'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, s'est dit "préoccupé" par la situation sécuritaire dans le pays et l'instabilité dans certaines régions, notamment à Tripoli (nord), alors que la crainte grandit de voir le conflit syrien déborder au pays du cèdre. Le diplomate a rappelé que la France soutient l'inscription de la branche militaire du Hezbollah, qui combat aux côtés des forces loyalistes en Syrie, sur la liste européenne des organisations terroristes. Il a toutefois expliqué que la branche politique du mouvement chiite libanais constituait encore un interlocuteur pour Paris.

Patrice Paoli a également souhaité démentir les rumeurs relayées par certains médias qui évoquaient des menaces reçues à l'ambassade qui l'auraient contraint à déménager. "Je dors à la Résidence des pins, a affirmé l'ambassadeur. Cette maison est un lieu de rencontre pour tous les Libanais. (...) Nous sommes ici, nous y restons.". Et d'ajouter: "Nous sommes présents partout [au Liban], c'est un acte de foi".

Première publication : 13/06/2013

  • LIBAN

    Raid syrien sur un village libanais qui appuie la rébellion

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un manifestant anti-Hezbollah tué par balles à Beyrouth

    En savoir plus

  • SYRIE - LIBAN

    Des roquettes tirées de Syrie frappent la ville libanaise de Baalbek

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)