Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Des mercenaires russes en Centrafrique"

En savoir plus

L’invité du jour

Jacky Moiffo : "Ils ont vendu mon frère", migrant du Cameroun

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Emmanuel Macron aux États-Unis : une visite pour renforcer les liens économiques

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce que nous achetons bon marché peut coûter très cher à d'autres"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

LE DÉBAT

Rencontre Macron-Trump aux États-Unis : entre complicité et désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur de France au Liban met en garde contre une contagion du conflit syrien

© Capture d'écran FRANCE 24 | Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

L'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, a reçu FRANCE 24 à Beyrouth. Il a démenti les rumeurs qui affirmaient qu'il avait dû déménager de la Résidence des pins, où il demeure, après avoir reçu des menaces.

Dans une interview à FRANCE 24, l'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, s'est dit "préoccupé" par la situation sécuritaire dans le pays et l'instabilité dans certaines régions, notamment à Tripoli (nord), alors que la crainte grandit de voir le conflit syrien déborder au pays du cèdre. Le diplomate a rappelé que la France soutient l'inscription de la branche militaire du Hezbollah, qui combat aux côtés des forces loyalistes en Syrie, sur la liste européenne des organisations terroristes. Il a toutefois expliqué que la branche politique du mouvement chiite libanais constituait encore un interlocuteur pour Paris.

Patrice Paoli a également souhaité démentir les rumeurs relayées par certains médias qui évoquaient des menaces reçues à l'ambassade qui l'auraient contraint à déménager. "Je dors à la Résidence des pins, a affirmé l'ambassadeur. Cette maison est un lieu de rencontre pour tous les Libanais. (...) Nous sommes ici, nous y restons.". Et d'ajouter: "Nous sommes présents partout [au Liban], c'est un acte de foi".

Première publication : 13/06/2013

  • LIBAN

    Raid syrien sur un village libanais qui appuie la rébellion

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un manifestant anti-Hezbollah tué par balles à Beyrouth

    En savoir plus

  • SYRIE - LIBAN

    Des roquettes tirées de Syrie frappent la ville libanaise de Baalbek

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)