Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Moyen-orient

L'ambassadeur de France au Liban met en garde contre une contagion du conflit syrien

© Capture d'écran FRANCE 24 | Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

L'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, a reçu FRANCE 24 à Beyrouth. Il a démenti les rumeurs qui affirmaient qu'il avait dû déménager de la Résidence des pins, où il demeure, après avoir reçu des menaces.

Dans une interview à FRANCE 24, l'ambassadeur de France au Liban, Patrice Paoli, s'est dit "préoccupé" par la situation sécuritaire dans le pays et l'instabilité dans certaines régions, notamment à Tripoli (nord), alors que la crainte grandit de voir le conflit syrien déborder au pays du cèdre. Le diplomate a rappelé que la France soutient l'inscription de la branche militaire du Hezbollah, qui combat aux côtés des forces loyalistes en Syrie, sur la liste européenne des organisations terroristes. Il a toutefois expliqué que la branche politique du mouvement chiite libanais constituait encore un interlocuteur pour Paris.

Patrice Paoli a également souhaité démentir les rumeurs relayées par certains médias qui évoquaient des menaces reçues à l'ambassade qui l'auraient contraint à déménager. "Je dors à la Résidence des pins, a affirmé l'ambassadeur. Cette maison est un lieu de rencontre pour tous les Libanais. (...) Nous sommes ici, nous y restons.". Et d'ajouter: "Nous sommes présents partout [au Liban], c'est un acte de foi".

Première publication : 13/06/2013

  • LIBAN

    Raid syrien sur un village libanais qui appuie la rébellion

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un manifestant anti-Hezbollah tué par balles à Beyrouth

    En savoir plus

  • SYRIE - LIBAN

    Des roquettes tirées de Syrie frappent la ville libanaise de Baalbek

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)