Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

Le rappeur tunisien Weld El 15 condamné à deux ans de prison ferme

© Capture d'écran du clip Boulicia Kleb

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2013

Le jeune rappeur tunisien Weld El 15 a été condamné jeudi à deux ans de prison ferme pour avoir insulté la police dans une chanson. En mars, il avait déjà été condamné par contumace à la même peine.

Le rappeur tunisien Weld El 15 a été condamné jeudi 13 juin à deux ans de prison ferme pour avoir insulté la police dans une chanson. Le verdict a été annoncé par le juge du tribunal de Ben Arous (banlieue de Tunis) devant lequel Ala Yaâcoubi, dit Weld El 15, comparaissait libre. Il a été aussitôt emmené en prison.

À l'annonce du verdict, des cris se sont élevés dans la salle d'audience et la police est intervenue brutalement pour évacuer des artistes et amis du rappeur, certains étaient pourchassés et tabassés à l'extérieur du tribunal. Un journaliste du portail d'information Nawaat, Emine M'tiraoui, a été projeté au sol et frappé par des policiers, a constaté l'AFP. Au moins trois personnes ont été interpellées.

"Le jugement rendu est très sévère pour un artiste qui a décidé de se livrer de son propre gré à la justice", a réagi l'avocat principal de la défense Me Ghazi Mrabet. "C'est d'autant plus injuste qu'il n'existe aucun texte pour réprimer un travail artistique", a-t-il ajouté.

Les autorités tunisiennes n'avaient pas du tout apprécié les paroles de "Boulicia Kleb" - "les policiers sont des chiens" -, diffusé sur YouTube. Le texte est en effet particulièrement violent à l’égard des policiers qui mériteraient, selon les mots de Weld El 15, "d’être égorgés à la place des moutons de l’Aïd".

Le clip vidéo de "Boulicia Kleb" sur YouTube

Dans un entretien à FRANCE 24 en mars dernier, le chanteur assurait ne faire que répondre à la violence verbale dont la police est coutumière. "J’ai utilisé leur propre langage !", se défendait-il. Trois autres rappeurs, qui ne faisaient que figurer dans les remerciements, avaient déjà écopé de deux ans de prison ferme avant de bénéficier d’une relaxe au terme d’un appel du jugement demandé par leur avocat.

Weld El 15 avait mis fin le 10 juin à trois mois de vie clandestine, qu’il avait passés chez des amis à Sousse, à une centaine de kilomètres au sud de Tunis. Il avait été condamné par contumace en mars à deux ans de prison ferme et s'attendait à une peine plus clémente, étant donné qu'il s'est rendu à la justice.

 

Première publication : 13/06/2013

  • TUNISIE

    Fin de cavale pour le rappeur tunisien Weld El 15

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Les trois Femen condamnées à quatre mois de prison ferme

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La militante Femen Amina Tyler reste en prison

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)