Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

EUROPE

Erdogan lance son "dernier avertissement" aux manifestants du parc Gezi

© AFP

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

Le Premier ministre turc perd patience. Jeudi, il a lancé son "dernier avertissement" aux manifestants qui occupent le parc Gezi, à Istanbul, confirmant sa volonté de mener à bien le projet de réaménagement du lieu.

Deux semaines après le début de la fronde anti-Erdogan, le Premier ministre turc a lancé un "dernier avertissement", jeudi 13 juin, aux manifestants toujours retranchés dans le parc Gezi, à Istanbul.

"Nous avons gardé notre patience jusqu'à présent mais la patience touche à sa fin," a prévenu Recep Tayyip Erdogan, lors d'un discours à Ankara devant des maires du Parti de la justice et du développement (AKP). "Je lance mon dernier avertissement : mères, pères, s'il vous plaît, retirez vos enfants de là !"

"C'est mon dernier avertissement."

Le parc Gezi, menacé de destruction par un projet d’aménagement, est le lieu emblématique de la fronde politique qui agite la Turquie depuis le 31 mai. Un projet que le chef du gouvernement n’entend pas abandonner, malgré la forte opposition qu’il rencontre. "J'en appelle à mes frères défenseurs de l'environnement : ne nous rendez pas tristes plus longtemps. Laissez-nous nettoyer le parc Gezi pour le restituer à ses véritables propriétaires [...] : les habitants d'Istanbul", a-t-il lancé.

Proposition de référendum sur le parc Gezi

"Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps parce que le parc Gezi n'appartient pas aux forces qui l'occupent. Il appartient à tout le monde", a ajouté Recep Tayyip Erdogan.

Il a d'ailleurs confirmé sa volonté de consulter la population d'Istanbul sur ce projet, qui comprend également l’aménagement de la place Taksim, d’où les protestataires ont été évacués "manu militari" par la force publique le 11 juin.

"Une municipalité peut consulter ses habitants au niveau du district de Beyoglu [où est situé le parc] ou sur l'ensemble d'Istanbul [...] il n'y a pas d'empêchement légal", a-t-il dit, répondant aux manifestants. Ces derniers, en revanche, affirment qu'un référendum ne serait pas légal.

"J'ai donné l'ordre de mettre fin au désordre d'ici 24 heures."

Avec dépêches

Première publication : 13/06/2013

  • TURQUIE

    Erdogan prêt à organiser un référendum sur l'aménagement du parc Gezi

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Parc Gezi : "Erdogan essaie de nous monter les uns contre les autres"

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Nouveaux affrontements place Taksim entre policiers et manifestants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)