Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

EUROPE

Erdogan lance son "dernier avertissement" aux manifestants du parc Gezi

© AFP

Vidéo par Fatma KIZILBOGA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/06/2013

Le Premier ministre turc perd patience. Jeudi, il a lancé son "dernier avertissement" aux manifestants qui occupent le parc Gezi, à Istanbul, confirmant sa volonté de mener à bien le projet de réaménagement du lieu.

Deux semaines après le début de la fronde anti-Erdogan, le Premier ministre turc a lancé un "dernier avertissement", jeudi 13 juin, aux manifestants toujours retranchés dans le parc Gezi, à Istanbul.

"Nous avons gardé notre patience jusqu'à présent mais la patience touche à sa fin," a prévenu Recep Tayyip Erdogan, lors d'un discours à Ankara devant des maires du Parti de la justice et du développement (AKP). "Je lance mon dernier avertissement : mères, pères, s'il vous plaît, retirez vos enfants de là !"

"C'est mon dernier avertissement."

Le parc Gezi, menacé de destruction par un projet d’aménagement, est le lieu emblématique de la fronde politique qui agite la Turquie depuis le 31 mai. Un projet que le chef du gouvernement n’entend pas abandonner, malgré la forte opposition qu’il rencontre. "J'en appelle à mes frères défenseurs de l'environnement : ne nous rendez pas tristes plus longtemps. Laissez-nous nettoyer le parc Gezi pour le restituer à ses véritables propriétaires [...] : les habitants d'Istanbul", a-t-il lancé.

Proposition de référendum sur le parc Gezi

"Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps parce que le parc Gezi n'appartient pas aux forces qui l'occupent. Il appartient à tout le monde", a ajouté Recep Tayyip Erdogan.

Il a d'ailleurs confirmé sa volonté de consulter la population d'Istanbul sur ce projet, qui comprend également l’aménagement de la place Taksim, d’où les protestataires ont été évacués "manu militari" par la force publique le 11 juin.

"Une municipalité peut consulter ses habitants au niveau du district de Beyoglu [où est situé le parc] ou sur l'ensemble d'Istanbul [...] il n'y a pas d'empêchement légal", a-t-il dit, répondant aux manifestants. Ces derniers, en revanche, affirment qu'un référendum ne serait pas légal.

"J'ai donné l'ordre de mettre fin au désordre d'ici 24 heures."

Avec dépêches

Première publication : 13/06/2013

  • TURQUIE

    Erdogan prêt à organiser un référendum sur l'aménagement du parc Gezi

    En savoir plus

  • TURQUIE - REPORTAGE

    Parc Gezi : "Erdogan essaie de nous monter les uns contre les autres"

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Nouveaux affrontements place Taksim entre policiers et manifestants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)