Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

FRANCE

Primes en liquide de Claude Guéant : le parquet ouvre une enquête préliminaire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2013

Une enquête préliminaire a été ouverte vendredi par le parquet de Paris concernant les primes en liquide reçues par Claude Guéant entre 2002 et 2004 lorsqu'il était directeur du cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur.

La justice se mêle des primes en liquide reçues par Claude Guéant entre 2002 et 2004. Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert, vendredi 14 juin, une enquête préliminaire sur cet argent liquide, à la suite de la publication d'un rapport d'inspection transmis à la justice par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Selon ce rapport, quelque 10 000 euros mensuels, puisés dans les "frais d'enquête et de surveillance" des policiers, ont été "remis" à Claude Guéant entre 2002 et 2004, alors qu'il était directeur du cabinet du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. Parallèlement, un versement de 500 000 euros a été retrouvé sur son compte bancaire.

Le parquet de Paris a confié l'enquête, qui vise d'éventuels détournements de fonds et recel, à la division nationale des investigations fiscales et financières (DNIFF).

Lors de la publication de l'enquête administrative, l'entourage de Claude Guéant avait relevé que ces sommes ne lui étaient pas destinées, mais utilisées pour un système de "gratifications", notamment pour les policiers en charge de la protection du ministre Sarkozy.

Frais de police

Claude Guéant avait affirmé avoir bénéficié de ces primes lorsqu'il était place Beauvau, pour expliquer le paiement en liquide de plusieurs factures découvertes lors d'une perquisition le visant. Il avait également indiqué que les 500 000 euros provenaient de la vente de deux tableaux.

Les frais de police figurent sur une ligne budgétaire du ministère de l'Intérieur de près de dix millions d'euros en 2013. Cet argent liquide est géré par la DGPN (direction générale de la police nationale) et réparti entre les différents services de police pour récompenser des enquêteurs, par exemple.

Ces fonds ont souvent fait l'objet d'âpres débats parmi les forces de l'ordre et ont souvent été réformés après des abus. En 2004, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, avait instauré une prime de résultats exceptionnels (PRE) pour tenter de régulariser les gratifications.

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Claude Guéant : cette annonce intervient au moment où l'ancien secrétaire général de l'Élysée est aussi dans la ligne de mire des juges qui enquêtent sur l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais.

Avec dépêches

Première publication : 14/06/2013

  • FRANCE

    Affaire Tapie : Claude Guéant dans la ligne de mire des juges

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un nouveau virement suspect découvert sur un compte de Claude Guéant

    En savoir plus

  • FRANCE

    Primes de Guéant : le ministère de l'Intérieur diligente une enquête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)