Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passioné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

FRANCE

Réformes des retraites : Ayrault promet que "les efforts ne seront pas écrasants"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2013

Le rapport Moreau, remis vendredi à Matignon, préconise une série de mesures destinées à rétablir l'équilibre budgétaire des régimes de retraite. Il préconise, entre autres, de relever la durée de cotisation jusqu'à 44 ans, contre 41,5.

Le rapport Moreau sur les retraites a été remis, vendredi 14 juin, à Matignon. Ce texte préconise différentes méthodes destinées à atteindre l'équilibre des régimes de retraites à l'horizon 2020.

Allonger la durée de cotisation, retirer des avantages fiscaux aux retraités, durcir le mode de calcul des pensions des fonctionnaires : le rapport Moreau fournit un catalogue de mesures à prendre pour limiter un déficit prévu de 20 milliards en 2020.

Le calcul de la période de référence en question

La commission Moreau propose tout d’abord de modifier le mode de calcul des retraites des fonctionnaires "en le faisant progressivement reposer sur une période plus longue que six mois" qui pourrait varier de 3 à10 ans et en intégrant une partie des primes, qui n’étaient pas prise en compte jusqu'ici.

Dans le cas d'un allongement de la durée de référence aux 10 dernières années, le rapport évalue la perte de pension à 3,6 % en moyenne pour les agents, sans compter les primes. Le document indique toutefois qu’"avec une intégration des primes dans la limite de 5 % du traitement, cette perte serait plus que compensée".

Une mesure prise "dans un souci d'équité et de lisibilité", selon le rapport qui pourrait susciter la colère des agents de la fonction publique. Pour les salariés du privé, la période de référence prend en compte les 25 meilleures années.

Allongement de la durée de cotisation

D'autres propositions pourraient également déplaire. Les salariés du privé et du public d'abord, qui pourraient être amenés à cotiser 43, voire 44 ans, contre une durée maximale de 41,5 ans aujourd'hui pour ceux qui sont nés en 1955 et 1956, selon des syndicats qui ont rencontré Yannick Moreau, ancienne présidente du Conseil d'orientation des retraites.

Cela signifie, par exemple, qu'un jeune, ayant fait plusieurs années d'études et entrant dans la vie active à 25 ans, devra cotiser jusqu'à l'âge de 69 ans s'il veut obtenir une retraite à taux plein. L'âge pour obtenir le taux plein est actuellement de 65 ans et va passer progressivement à 67 ans du fait de la réforme de 2010 de Nicolas Sarkozy.

Les retraités mis à contribution

Les retraités imposables risquent de faire aussi la grimace puisque le rapport devrait proposer d'aligner le taux de CSG qu'ils acquittent (6,6 %) sur celui des actifs (7,5 %), ainsi que de leur retirer l'abattement fiscal de 10 %.

Quant aux retraités ayant élevé trois enfants ou plus, ils verraient le bonus de 10 % sur leur pension de retraite devenir imposable ou être plafonné.

Les syndicats vent debout

Alors que plusieurs syndicats, dont la CGT et FO, sont montés au créneau ces derniers jours pour dire que toucher au mode de calcul des retraites des quelque 5,2 millions de fonctionnaires serait un "casus belli", les auteurs du rapport se disent conscients "du caractère historique du mode de calcul actuel".

Mais la Commission des retraites, présidée par Yannick Moreau, estime que "la règle actuelle nuit à la lisibilité du système de retraites et isole fortement les régimes de la fonction publique".

Un projet de réforme pour cet été

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui s’est vu remettre le rapport a indiqué qu’il proposera un projet de réforme "à la fin de l’été" en tenant compte des pistes de travail ont été faites par la commission Moreau.

Il a par ailleurs promis que les "efforts" à faire, "totalement à notre portée" ne seraient pas "écrasants".

Avec dépêches

Première publication : 14/06/2013

  • UNION EUROPÉENNE

    Bruxelles donne deux ans de répit à la France pour réduire son déficit

    En savoir plus

  • FRANCE

    Ayrault "main dans la main" avec Hollande pour défendre le "modèle social" français

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault dévoile le calendrier des réformes sociales du quinquennat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)