Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Refus du mariage gay : le maire d'Arcangues va "reconsidèrer sa décision"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2013

Après avoir annoncé, début juin, en accord avec ses adjoints, qu'il refuserait de marier un couple d'homosexuels, le maire d'Arcangues (Pyrénées-Atlantiques) pourrait revenir sur sa décision lors du prochain conseil municipal.

Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, deux administrés du village basque d’Arcangues dans les Pyrénées-Atlantiques vont peut-être finalement réussir à se marier. Alors que le maire de cette petite localité avait fait part le 7 juin de son refus d’unir ces deux hommes, il revient sur cette décision.

Dans un communiqué, Jean-Michel Colo (divers droite) a annoncé qu’il allait bientôt réunir son conseil municipal pour "reconsidérer sa position". Après s’être attiré les foudres de nombreuses associations et partis politiques, le premier magistrat de la ville a toutefois précisé qu’il ne comptait pas plier face à la pression ambiante.

"Les adjoints m'ont renouvelé leur confiance et leur solidarité dans le refus de célébrer des mariages gays. Les élus, à l'unanimité, ne céderont pas au tribunal médiatique qui pré-annonce leur décision avant même qu'ils ne se soient réunis", a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant avoir averti le préfet des Pyrénées-Atlantiques de sa décision.

"L'exécutif municipal a donc décidé de se retrouver prochainement pour reconsidérer sa position, souhaitant avancer à son rythme", a-t-il également expliqué.

Le maire remplacé par ses conseillères ?

Le refus du maire d’Arcangues de célébrer le mariage homosexuel lui a valu de nombreuses critiques et même des menaces du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a rappelé que les maires réfractaires s'exposaient à des "sanctions importantes". Ces derniers peuvent en effet être condamnés pour discrimination en cas de dépôt de plainte et risquent "jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende". Ils peuvent aussi, selon la préfecture, être suspendus en conseil des ministres, voire faire l'objet d'une "révocation".

La solution pourrait venir de deux conseillères municipales de ce village de 3 000 habitants. Arbella d'Arcangues et Isabelle Ben Mergui, ont proposé cette semaine au maire et à ses adjoints, de procéder l'une ou l'autre au mariage gay par délégation.

Les deux principaux intéressés, Guy Martineau-Sepel et Jean-Michel Martin, ont pour leur part exprimé l’hésitation de la commune : "Le temps de la réflexion pour M. Colo et ses adjoints est passé. Ils jouent avec nos nerfs. Nous sommes meurtris et il n'y a pas que nous, si l'on en croit les appels que nous recevons", a réagi Guy Martineau-Sepel.

"Soit ils disent oui, soit ils disent non. Il n'y a pas à attendre. Nous allons déposer notre dossier à l'état civil à la mairie", a précisé ce dernier qui avec son compagnon avait adressé une lettre le 10 juin à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, tout en retournant dans ce courrier leurs cartes d'électeur.

Avec dépêches

Première publication : 14/06/2013

  • CINÉMA

    L'affiche d'un film sur l'homosexualité interdite à Versailles et Saint-Cloud

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pays basque : un maire refuse de célébrer un mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le premier mariage homosexuel a été célébré à Montpellier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)