Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

FRANCE

Refus du mariage gay : le maire d'Arcangues va "reconsidèrer sa décision"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2013

Après avoir annoncé, début juin, en accord avec ses adjoints, qu'il refuserait de marier un couple d'homosexuels, le maire d'Arcangues (Pyrénées-Atlantiques) pourrait revenir sur sa décision lors du prochain conseil municipal.

Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, deux administrés du village basque d’Arcangues dans les Pyrénées-Atlantiques vont peut-être finalement réussir à se marier. Alors que le maire de cette petite localité avait fait part le 7 juin de son refus d’unir ces deux hommes, il revient sur cette décision.

Dans un communiqué, Jean-Michel Colo (divers droite) a annoncé qu’il allait bientôt réunir son conseil municipal pour "reconsidérer sa position". Après s’être attiré les foudres de nombreuses associations et partis politiques, le premier magistrat de la ville a toutefois précisé qu’il ne comptait pas plier face à la pression ambiante.

"Les adjoints m'ont renouvelé leur confiance et leur solidarité dans le refus de célébrer des mariages gays. Les élus, à l'unanimité, ne céderont pas au tribunal médiatique qui pré-annonce leur décision avant même qu'ils ne se soient réunis", a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant avoir averti le préfet des Pyrénées-Atlantiques de sa décision.

"L'exécutif municipal a donc décidé de se retrouver prochainement pour reconsidérer sa position, souhaitant avancer à son rythme", a-t-il également expliqué.

Le maire remplacé par ses conseillères ?

Le refus du maire d’Arcangues de célébrer le mariage homosexuel lui a valu de nombreuses critiques et même des menaces du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a rappelé que les maires réfractaires s'exposaient à des "sanctions importantes". Ces derniers peuvent en effet être condamnés pour discrimination en cas de dépôt de plainte et risquent "jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende". Ils peuvent aussi, selon la préfecture, être suspendus en conseil des ministres, voire faire l'objet d'une "révocation".

La solution pourrait venir de deux conseillères municipales de ce village de 3 000 habitants. Arbella d'Arcangues et Isabelle Ben Mergui, ont proposé cette semaine au maire et à ses adjoints, de procéder l'une ou l'autre au mariage gay par délégation.

Les deux principaux intéressés, Guy Martineau-Sepel et Jean-Michel Martin, ont pour leur part exprimé l’hésitation de la commune : "Le temps de la réflexion pour M. Colo et ses adjoints est passé. Ils jouent avec nos nerfs. Nous sommes meurtris et il n'y a pas que nous, si l'on en croit les appels que nous recevons", a réagi Guy Martineau-Sepel.

"Soit ils disent oui, soit ils disent non. Il n'y a pas à attendre. Nous allons déposer notre dossier à l'état civil à la mairie", a précisé ce dernier qui avec son compagnon avait adressé une lettre le 10 juin à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, tout en retournant dans ce courrier leurs cartes d'électeur.

Avec dépêches

Première publication : 14/06/2013

  • CINÉMA

    L'affiche d'un film sur l'homosexualité interdite à Versailles et Saint-Cloud

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pays basque : un maire refuse de célébrer un mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le premier mariage homosexuel a été célébré à Montpellier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)