Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

FRANCE

Refus du mariage gay : le maire d'Arcangues va "reconsidèrer sa décision"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2013

Après avoir annoncé, début juin, en accord avec ses adjoints, qu'il refuserait de marier un couple d'homosexuels, le maire d'Arcangues (Pyrénées-Atlantiques) pourrait revenir sur sa décision lors du prochain conseil municipal.

Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, deux administrés du village basque d’Arcangues dans les Pyrénées-Atlantiques vont peut-être finalement réussir à se marier. Alors que le maire de cette petite localité avait fait part le 7 juin de son refus d’unir ces deux hommes, il revient sur cette décision.

Dans un communiqué, Jean-Michel Colo (divers droite) a annoncé qu’il allait bientôt réunir son conseil municipal pour "reconsidérer sa position". Après s’être attiré les foudres de nombreuses associations et partis politiques, le premier magistrat de la ville a toutefois précisé qu’il ne comptait pas plier face à la pression ambiante.

"Les adjoints m'ont renouvelé leur confiance et leur solidarité dans le refus de célébrer des mariages gays. Les élus, à l'unanimité, ne céderont pas au tribunal médiatique qui pré-annonce leur décision avant même qu'ils ne se soient réunis", a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant avoir averti le préfet des Pyrénées-Atlantiques de sa décision.

"L'exécutif municipal a donc décidé de se retrouver prochainement pour reconsidérer sa position, souhaitant avancer à son rythme", a-t-il également expliqué.

Le maire remplacé par ses conseillères ?

Le refus du maire d’Arcangues de célébrer le mariage homosexuel lui a valu de nombreuses critiques et même des menaces du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a rappelé que les maires réfractaires s'exposaient à des "sanctions importantes". Ces derniers peuvent en effet être condamnés pour discrimination en cas de dépôt de plainte et risquent "jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende". Ils peuvent aussi, selon la préfecture, être suspendus en conseil des ministres, voire faire l'objet d'une "révocation".

La solution pourrait venir de deux conseillères municipales de ce village de 3 000 habitants. Arbella d'Arcangues et Isabelle Ben Mergui, ont proposé cette semaine au maire et à ses adjoints, de procéder l'une ou l'autre au mariage gay par délégation.

Les deux principaux intéressés, Guy Martineau-Sepel et Jean-Michel Martin, ont pour leur part exprimé l’hésitation de la commune : "Le temps de la réflexion pour M. Colo et ses adjoints est passé. Ils jouent avec nos nerfs. Nous sommes meurtris et il n'y a pas que nous, si l'on en croit les appels que nous recevons", a réagi Guy Martineau-Sepel.

"Soit ils disent oui, soit ils disent non. Il n'y a pas à attendre. Nous allons déposer notre dossier à l'état civil à la mairie", a précisé ce dernier qui avec son compagnon avait adressé une lettre le 10 juin à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, tout en retournant dans ce courrier leurs cartes d'électeur.

Avec dépêches

Première publication : 14/06/2013

  • CINÉMA

    L'affiche d'un film sur l'homosexualité interdite à Versailles et Saint-Cloud

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pays basque : un maire refuse de célébrer un mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le premier mariage homosexuel a été célébré à Montpellier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)