Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

SPORT

Coupe des confédérations : le Brésil bat le Japon 3 à 0

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/06/2013

Le Brésil a battu le Japon 3 buts à 0 en ouverture de la Coupe des confédérations, répétition générale de la Coupe du monde 2014, ce samedi à Brasilia.

Le Brésil a parfaitement lancé "sa" Coupe des Confédérations, répétition générale de la Coupe du monde 2014, en battant le Japon 3 à 0 samedi à Brasilia (Groupe A).

La Selaçao qui disputait son premier match dans une compétition officielle depuis son élimination en quart de finale de la Copa America 2011, a rapidement rassuré ses supporteurs en ouvrant la marque dès la 3e minute.

La star Neymar, nouvelle recrue du FC Barcelone, a fait littéralement exploser le stade Mané Garrincha sur une superbe demi volée en pleine lucarne.

Les Brésiliens, qui restaient sur une victoire probante contre la France (3-0) en match amical, dominaient largement les débats contre les champions d'Asie en titre.

Paulinho doublait la marque à la 48e min, validant ainsi une victoire très attendue par tout un pays inquiet alors que son équipe nationale peine à convaincre depuis plusieurs mois et même depuis le retour en novembre de Luiz Felipe Scolari, l'homme du cinquième titre mondial, en 2002.

Scolari a pu gérer la fin de rencontre en faisant sortir Neymar à vingt minutes du terme, en prévision du duel contre le Mexique le 19 juin à Fortaleza et surtout du choc contre l'Italie le 22 juin à Salvador.

Dans le temps additionnel, Jo inscrivait un 3e but pour donner encore plus d'éclat à cette première sortie réussie.

Dimanche, outre la deuxième rencontre du groupe A entre le Mexique et l'Italie à Rio de Janeiro, l'autre tête d'affiche du tournoi, l'Espagne, entre en lice.

Les champions du monde 2010 et doubles champion d'Europe en titre (2008, 2012) auront fort à faire face à l'Uruguay de Suarez.

AFP
 

Première publication : 16/06/2013

COMMENTAIRE(S)