Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations: les dangers de l'interdiction

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Economie

Facebook révèle les requêtes des autorités américaines

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/06/2013

Facebook a révélé vendredi avoir reçu entre 9 000 et 10 000 requêtes émanant du gouvernement américain sur des données d’utilisateurs. Ces demandes étaient fondées sur des enquêtes allant de la disparition d'un enfant à des menaces terroristes.

Facebook a révélé, vendredi 14 juin, qu'il avait reçu entre 9 000 et 10 000 requêtes des autorités américaines concernant des données d'utilisateurs au cours du second semestre 2012, dans le but apparemment de se protéger des retombées d'un grand scandale.

Les demandes étaient fondées sur des enquêtes allant de la disparition d'un enfant à des délits mineurs ou à des menaces terroristes. Le nombre des comptes visés est situé entre 18 000 et 19 000, a précisé le réseau social sans révéler le nombre de fois où il avait répondu aux requêtes.

Une protection "agressive" des données

Face à une opinion publique de plus en plus hostile après les révélations selon lesquelles il figurait parmi les neuf entreprises ayant fourni des données personnelles au programme américain PRISM, Facebook a assuré protéger "agressivement" les données de ses utilisateurs, selon un communiqué du conseiller général de la firme, Ted Ullyot.

"Souvent, nous avons rejeté directement de telles requêtes [...] ou bien nous avons donné au gouvernement beaucoup moins de données qu'il l'espérait. Et nous n'avons jamais outrepassé le cadre de la loi", a ajouté M. Ullyot.

Selon une source proche du dossier, le géant d’Internet aurait répondu à 79 % des requêtes et n'aurait fourni aux autorités que l'adresse email des personnes concernées ainsi que des données sur le protocole internet qu'elles utilisent, mais en aucun cas le contenu de leurs emails ou de leurs messages sur le réseau social.

Avec dépêches

Première publication : 15/06/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Surveillance d'Internet : un ancien employé de la CIA à l'origine des fuites

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le renseignement américain puise dans les données de Facebook et Google

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Edward Snowden : "Je suis là pour révéler la criminalité"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)