Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

Asie - pacifique

"On assiste à un bras de fer entre deux Turquie"

© Mehdi Chebil / FRANCE24

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/06/2013

La police turque a évacué, samedi soir, les milliers de manifestants qui occupaient le parc Gezi, bastion des opposants à Istanbul. Le chef du gouvernement a prévu, cet après-midi, une nouvelle démonstration de force dans un parc d'Istanbul.

La police turque a investi, samedi soir, le parc Gezi où campaient des milliers d’opposants au Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. L’opération menée à grand coup de grenades de gaz lacrymogène a eu lieu vers 21 heures locales, quelques heures après un nouvel ultimatum du leader turc.

On a assisté à une intervention éclair, rapporte Mehdi Chebil, envoyé spécial à Istanbul pour FRANCE 24. "Il n'y a eu aucune résistance de la part des manifestants, le parc Gezi a été déserté en trente minutes par la police qui a utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes." De nombreuses tentes ont été détruites et les forces de police ont complètement bouclé le parc afin d’empêcher les manifestants de revenir dans ce bastion de la contestation anti-gouvernementale.

"Le parc Gezi transformé en zone de guerre"

La police a poursuivi des sympathisants dans les ruelles adjacentes au parc, donnant lieu à quelques affrontements. "Dès 22 heures, un face à face tendu a eu lieu entre quelque 200 manifestants retranchés dans un hôtel luxueux, situé près du parc, et les forces de l'ordre qui ont gazé le hall du bâtiment". Les heurts n’ont pris fin qu’à l’aube. Le gouverneur d'Istanbul Huseyin Avni Mutlu a évalué le nombre des blessés à 29.

Le collectif Solidarité Taksim a condamné l'opération, qui "a transformé le parc Gezi, Istanbul et le pays en zone de guerre". "Cette attaque brutale de la police doit s'arrêter. Le parti au pouvoir sera tenu pour responsable des événements", a-t-il ajouté.

Cette nouvelle intervention a "remis le feu aux poudres", estime Fatma Kizilboga, correspondante de FRANCE 24 en Turquie. "La tension s'est ravivée et les rangs vont se grossir dans le camp des manifestants", poursuit la correspondante de FRANCE 24 qui parle d'"une épreuve de force entre deux Turquie". L'envoyé spécial de FRANCE 24 confirme qu'"un bras de fer s'engage entre les deux camps".

"Le pays est dans une impasse"

De son côté, le chef du gouvernement a prévu une nouvelle démonstration de force dimanche après-midi dans un parc d'Istanbul, à une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau seulement de la place Taksim. Des dizaines de milliers de sympathisants de son Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) y sont attendus. Un premier rassemblement géant de la majorité silencieuse avait eu lieu samedi à Ankara.

Pour sa part, l'un des principaux syndicats du secteur public en Turquie a annoncé samedi qu'il allait lancer un appel à la grève générale lundi. "Le pays est dans une impasse", a constaté Fatma Kizilboga.
 

Première publication : 15/06/2013

  • TURQUIE

    Erdogan joue l’apaisement, les manifestants refusent de quitter le parc Gezi

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Erdogan lance son "dernier avertissement" aux manifestants du parc Gezi

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Erdogan prêt à organiser un référendum sur l'aménagement du parc Gezi

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)