Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le modéré Hassan Rohani en tête du premier tour de la présidentielle

© AFP

Vidéo par Ludovic de Foucaud , Marie NORMAND

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/06/2013

Le modéré Hassan Rohani arrive en tête du premier tour de la présidentielle iranienne avec 51 % des voix, selon des résultats provisoires diffusés samedi. Il apparaît loin devant le conservateur Mohammad Bagher Ghalibaf.

Suivez la présidentielle en Iran en langue farsi sur le site des Observateurs en cliquant ici.

Selon des résultats partiels diffusés samedi 15 juin, le modéré Hassan Rohani arrive en tête du premier tour de l'élection présidentielle iranienne avec 51 % des voix après le dépouillement des bulletins dans 65 % des bureaux de vote, a annoncé samedi 15 juin un responsable du ministère de l'Intérieur à la télévision.

"23 millions de bulletins ont été dépouillés et Hassan Rohani obtient 11,75 millions de voix" dans 38 621 bureaux de vote sur un total de 58 764, a indiqué ce responsable.
 

Les précisions de l'envoyée spéciale de FRANCE 24 à Téhéran

Soutenu par les courants modérés et réformateurs, Hassan Rohani, le plus âgé des six candidats du haut de ses 64 ans, devance ainsi pour l’instant trois conservateurs : le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf (15 %), un ex-commandant des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime, Mohsen Rezaïe (11,68 %), et l'actuel chef des négociateurs nucléaires, Saïd Jalili (11 %). Les deux autres candidats, l'ex-chef de la diplomatie Ali Akbar Velayati et Mohammad Gharazi sont, eux, hors-course.

Renouer les liens avec l’Europe et les États-Unis

Hassan Rohani était le responsable des négociations sur le dossier nucléaire entre 2003 et 2005 sous la présidence du réformateur Mohammad Khatami. Son discours modéré prône plus de souplesse dans les discussions avec l’Europe et les États-Unis afin d’alléger les sanctions décrétées contre l'Iran, à l'origine d'une grave crise économique.

Avant la proclamation des premiers résultats, M. Rohani a remercié dans un communiqué ses partisans qui se sont mobilisés pour "créer cette merveille". "Cette participation et l'unité (des réformateurs et modérés) aidera l'Iran à prendre une nouvelle voie", a-t-il déclaré.

Le prochain président sera le deuxième personnage de l'État selon la Constitution iranienne, mais il n'aura que peu d'influence sur les dossiers stratégiques comme le nucléaire, qui sont sous l'autorité directe du Guide suprême.

Rohani, du statut d'outsider à celui de favori

Avec dépêches

Première publication : 15/06/2013

  • IRAN

    Présidentielle en Iran : au cœur de la campagne de Rohani, le modéré

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IRANIENNE

    Forte participation en Iran pour élire le successeur de Mahmoud Ahmadinejad

    En savoir plus

  • IRAN

    Présidentielle iranienne : "Le Mouvement vert est toujours vivant"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)