Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

Législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot, ex-fief de Cahuzac

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/06/2013

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à Villeneuve-sur-Lot, l'ancien fief de Jérôme Cahuzac, pour désigner le successeur de l'ex-ministre du Budget à l'Assemblée nationale. Le Parti socialiste apparaît mal engagé.

Les électeurs de la troisième circonscription du Lot-et-Garonne votent dimanche pour tourner la page de l'ère Cahuzac à l'occasion d'une législative partielle qui ne paraît pas particulièrement aisée pour le parti socialiste.
              
L'enjeu de ce scrutin, auquel 17 candidats se présentent, est d'autant plus important qu'il intervient après trois défaites électorales successives récentes pour le parti socialiste.
              
Le week-end dernier, le PS a perdu deux circonscriptions des Français à l'étranger, au profit de l'UDI et l'UMP et, il y a trois mois dans l'Oise, la candidate du parti a été éliminée dès le premier tour, au profit d'une candidate du Front national.
              
Un scénario que le parti de la majorité gouvernementale, qui a pour candidat le chef d'entreprise à la retraite Bernard Barral, 66 ans, redoute de voir se renouveler dimanche dans ce département où le parti frontiste est déjà bien implanté.  
              
Lors du précédent scrutin, il y a un an, Etienne Bousquet-Cassagne, candidat FN dans la deuxième circonscription, avait obtenu 17,9% des suffrages, un chiffre record pour l'Aquitaine.  
              
Un résultat que ce militant frontiste de 23 ans entend améliorer à l'occasion de la législative partielle de dimanche.
              
Le Parti socialiste comme l'UMP sont sur le qui-vive. Ainsi, le PS a dépêché son premier secrétaire Harlem Désir, et les ministres de l'Intérieur et de l'Agriculture Manuel Valls et Stéphane Le Foll pour le soutenir. Ces responsables ont d'ailleurs concentré leurs attaques sur l'extrême-droite.
              
De son côté, Jean-François Copé, président de l'UMP, venu vendredi soutenir Jean-Louis Costes, le candidat UMP à cette partielle,  a également mis en garde les électeurs contre le vote Front national, lors d'un meeting à Bias.
              
"Voter FN  -- comme nous ne faisons pas d'alliance avec le FN -- c'est donner un coup de main à la gauche", a-t-il dit tout en rappelant que son parti refusera toute alliance avec le parti de Marine Le Pen.
              
Un rôle-clé
              
Bernard Barral, pourrait également voir son poids affaibli par la division de la gauche, avec parmi ses concurrents un candidat Front de gauche, un candidat Vert, le tout dans un contexte de recul national du PS.
              
L'ombre de l'ex-ministre du Budget, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale après des mois de dénégations de la possession d'un compte à l'étranger, pèsera également dans la balance. Selon des élus locaux, Jérôme Cahuzac, maire de Villeneuve-sur-Lot de 2001 à 2012, jouerait contre son camp, critiquant la campagne du candidat PS auprès des militants qui lui sont restés fidèles.
              
Le taux de participation pourrait également jouer un rôle-clé dans ce scrutin. Ainsi, Bernard Barral comme Jean-Louis Costes, maire de Fumel, battu en 2012 par M. Cahuzac (61,48% des voix),  redoutent  tous deux le fort taux d'abstention des quelque 75.000 électeurs appelés aux urnes dimanche.
              
La loi exige en effet pour se qualifier au second tour, d'être dans les deux premiers du premier tour, ou d'obtenir les voix d'au moins 12,5% des inscrits, un challenge dans ce contexte de désamour de l'électorat pour la classe politique.
              
Le soleil et la chaleur attendus dimanche autour de Villeneuve, après des semaines de pluie, ne devraient pas contribuer à faire venir les habitants dans les bureaux de vote.
              
Alors, au cours des derniers jours, tant le PS que l'UMP ont invité à voter utile.
              
"Jean-Louis (Costes), c'est le vote efficace et utile pour dire non au gouvernement", a martelé vendredi lors de son meeting M. Copé, avant de lancer "un appel à la mobilisation générale" devant "le risque élevé d'abstention".
              
Pour Bernard Barral, l'abstention, qu'il dit redouter, risque d'être importante dans les zones urbaines de cette circonscription comprenant Villeneuve-sur-Lot, Fumel et des territoires ruraux.
              
Le second tour est prévu le 23 juin.


AFP

Première publication : 16/06/2013

  • LÉGISLATIVES PARTIELLES

    Après les victoires de Frédéric Lefebvre et Meyer Habib, le PS perd deux sièges à l'Assemblée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Législatives partielles : le PS en difficulté, fort taux d'abstention

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac ne sera pas candidat à la législative partielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)