Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

FRANCE

Législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot, ex-fief de Cahuzac

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/06/2013

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à Villeneuve-sur-Lot, l'ancien fief de Jérôme Cahuzac, pour désigner le successeur de l'ex-ministre du Budget à l'Assemblée nationale. Le Parti socialiste apparaît mal engagé.

Les électeurs de la troisième circonscription du Lot-et-Garonne votent dimanche pour tourner la page de l'ère Cahuzac à l'occasion d'une législative partielle qui ne paraît pas particulièrement aisée pour le parti socialiste.
              
L'enjeu de ce scrutin, auquel 17 candidats se présentent, est d'autant plus important qu'il intervient après trois défaites électorales successives récentes pour le parti socialiste.
              
Le week-end dernier, le PS a perdu deux circonscriptions des Français à l'étranger, au profit de l'UDI et l'UMP et, il y a trois mois dans l'Oise, la candidate du parti a été éliminée dès le premier tour, au profit d'une candidate du Front national.
              
Un scénario que le parti de la majorité gouvernementale, qui a pour candidat le chef d'entreprise à la retraite Bernard Barral, 66 ans, redoute de voir se renouveler dimanche dans ce département où le parti frontiste est déjà bien implanté.  
              
Lors du précédent scrutin, il y a un an, Etienne Bousquet-Cassagne, candidat FN dans la deuxième circonscription, avait obtenu 17,9% des suffrages, un chiffre record pour l'Aquitaine.  
              
Un résultat que ce militant frontiste de 23 ans entend améliorer à l'occasion de la législative partielle de dimanche.
              
Le Parti socialiste comme l'UMP sont sur le qui-vive. Ainsi, le PS a dépêché son premier secrétaire Harlem Désir, et les ministres de l'Intérieur et de l'Agriculture Manuel Valls et Stéphane Le Foll pour le soutenir. Ces responsables ont d'ailleurs concentré leurs attaques sur l'extrême-droite.
              
De son côté, Jean-François Copé, président de l'UMP, venu vendredi soutenir Jean-Louis Costes, le candidat UMP à cette partielle,  a également mis en garde les électeurs contre le vote Front national, lors d'un meeting à Bias.
              
"Voter FN  -- comme nous ne faisons pas d'alliance avec le FN -- c'est donner un coup de main à la gauche", a-t-il dit tout en rappelant que son parti refusera toute alliance avec le parti de Marine Le Pen.
              
Un rôle-clé
              
Bernard Barral, pourrait également voir son poids affaibli par la division de la gauche, avec parmi ses concurrents un candidat Front de gauche, un candidat Vert, le tout dans un contexte de recul national du PS.
              
L'ombre de l'ex-ministre du Budget, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale après des mois de dénégations de la possession d'un compte à l'étranger, pèsera également dans la balance. Selon des élus locaux, Jérôme Cahuzac, maire de Villeneuve-sur-Lot de 2001 à 2012, jouerait contre son camp, critiquant la campagne du candidat PS auprès des militants qui lui sont restés fidèles.
              
Le taux de participation pourrait également jouer un rôle-clé dans ce scrutin. Ainsi, Bernard Barral comme Jean-Louis Costes, maire de Fumel, battu en 2012 par M. Cahuzac (61,48% des voix),  redoutent  tous deux le fort taux d'abstention des quelque 75.000 électeurs appelés aux urnes dimanche.
              
La loi exige en effet pour se qualifier au second tour, d'être dans les deux premiers du premier tour, ou d'obtenir les voix d'au moins 12,5% des inscrits, un challenge dans ce contexte de désamour de l'électorat pour la classe politique.
              
Le soleil et la chaleur attendus dimanche autour de Villeneuve, après des semaines de pluie, ne devraient pas contribuer à faire venir les habitants dans les bureaux de vote.
              
Alors, au cours des derniers jours, tant le PS que l'UMP ont invité à voter utile.
              
"Jean-Louis (Costes), c'est le vote efficace et utile pour dire non au gouvernement", a martelé vendredi lors de son meeting M. Copé, avant de lancer "un appel à la mobilisation générale" devant "le risque élevé d'abstention".
              
Pour Bernard Barral, l'abstention, qu'il dit redouter, risque d'être importante dans les zones urbaines de cette circonscription comprenant Villeneuve-sur-Lot, Fumel et des territoires ruraux.
              
Le second tour est prévu le 23 juin.


AFP

Première publication : 16/06/2013

  • LÉGISLATIVES PARTIELLES

    Après les victoires de Frédéric Lefebvre et Meyer Habib, le PS perd deux sièges à l'Assemblée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Législatives partielles : le PS en difficulté, fort taux d'abstention

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac ne sera pas candidat à la législative partielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)