Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

EUROPE

Le Premier ministre tchèque va démissionner après un scandale de corruption

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/06/2013

Le Premier ministre tchèque, Petr Necas, a annoncé qu'il démissionnerait lundi. Il était sous pression depuis que sa directrice de cabinet a été inculpée pour corruption et abus de pouvoir en début de semaine.

Petr Necas, Premier ministre tchèque, a annoncé dimanche son intention de démissionner à compter de lundi.

La coalition au pouvoir sortante s'efforcera alors de former un nouveau gouvernement, qui sera piloté par une autre personnalité qui sera désignée par sa formation, le Parti démocratique civique (ODS).

Le Premier ministre faisait l'objet de fortes pressions pour qu'il quitte ses fonctions depuis que sa directrice de cabinet a été inculpée de corruption et d'abus de pouvoir en début de semaine.

Samedi, la justice a ordonné le maintien en détention de la directrice de cabinet de Petr Necas, ce qui a conduit ses partenaires gouvernementaux à s'interroger sur le maintien de la coalition de droite au pouvoir.

Un tribunal de la ville d'Ostrava, dans l'Est, a décidé que Jana Nagyova, accusée d'avoir corrompu des responsables politiques et d'avoir ordonné des opérations de surveillance illégale à des agents du renseignement, resterait en prison.

Six autres personnes, dont deux officiers du renseignement militaires, et plusieurs anciens députés, ont été incupés vendredi à la suite d'une vaste série d'opérations de police et d'arrestations menées à Prague.

Reuters

Première publication : 17/06/2013

  • RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

    Le social-démocrate Milos Zeman remporte la présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)