Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang propose des négociations "à haut niveau" avec Washington

© AFP

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/06/2013

Pyongyang a proposé dimanche à Washington des négociations à haut niveau afin de parvenir à la paix dans la péninsule coréenne. La Maison Blanche doit discuter de cette proposition en début de semaine avec la Corée du Sud et le Japon.

La Corée du Nord a proposé à Washington, dimanche 16 juin, des négociations à haut niveau afin d'apaiser les récentes tensions sur la péninsule coréenne. Les États-Unis ont répondu qu’ils étaient disposés à discuter avec la Corée du Nord mais que celle-ci devait respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et accepter le principe d'un abandon de son programme nucléaire militaire.

Une semaine après l’abandon par Pyongyang de discussions similaires avec Séoul, la proposition de la Corée du Nord a été formulée dans un communiqué de la Commission de la défense nationale nord-coréenne et reprise par l'agence KCNA.
"Dans le but d'apaiser les tensions dans la péninsule coréenne et de parvenir à la paix et à la sécurité régionales, nous proposons d'organiser des négociations à haut niveau entre la RPDC et les États-Unis", est-il écrit.

"Si les États-Unis sont sincèrement intéressés par la paix et la sécurité régionale et par un apaisement des tensions, aucune condition préalable ne devra être posée pour ces discussions", poursuit le communiqué, qui ajoute que Washington peut choisir une date et un lieu pour la tenue de ces entretiens et que les deux pays discuteront d'un ensemble de sujets.

Prudence de la Maison Blanche

La Maison Blanche a réagi dimanche après-midi, indiquant qu’elle était d’accord pour discuter avec la Corée du Nord. Mais Pyongyang doit d’abord respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et accepter le principe d'un abandon de son programme nucléaire militaire. L’offre nord-coréenne sera évoquée lors d'une réunion tripartite mardi et mercredi à Washington avec la Corée du Sud et le Japon.

"Nous avons toujours été favorables au dialogue et, en fait, nous disposons de canaux de communication avec la RPDC", a réagi Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale aux États-Unis. "Nous jugerons la Corée du Nord sur ses actes, pas sur ses paroles", a-t-elle ajouté.

Les États-Unis sont généralement sceptiques face aux offres de dialogue de la Corée du Nord. Lors de leurs dernières discussions en 2012, le régime de Pyongyang avait accepté un moratoire sur ses essais nucléaires et ses tirs de missiles avant de procéder, quelques semaines plus tard, à un tel tir.

La Corée du Nord semble engagée dans un processus de détente après une période de vive tension en début d'année lorsqu'elle avait menacé la Corée du Sud et les États-Unis de tirs de missiles et d'attaques nucléaires.

Avec dépêches

Première publication : 16/06/2013

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Négociations entre les deux Corées : Pyongyang fait la sourde oreille

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Le dialogue reprend en vue d'une rencontre ministérielle entre les deux Corées

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang joue l'apaisement en désarmant deux missiles

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)