Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance à l'Assemblée

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Les musulmans de France lancent un appel unitaire contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

Economie

Les fleurons d’Airbus et Boeing s’affrontent au Bourget

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2013

Dreamliner 787 contre A350. Au salon du Bourget, qui se tient du 17 au 23 juin, la bataille autour du marché des gros porteurs s’annonce rude entre Boeing et Airbus. Les deux géants de l’aéronautique espèrent décrocher un maximum de commandes.

D’un côté le Dreamliner 787 de Boeing, leader du marché avec 833 commandes auprès de 57 compagnies. De l’autre l’A350, le dernier né d’Airbus, un biréacteur prometteur venant d’effectuer un premier vol concluant. À l’occasion du 50e Salon du Bourget, les deux géants de l’aéronautique espèrent chacun tirer leur épingle du jeu.

Le PDG d’EADS, Tom Enders, a estimé la semaine dernière que le salon pourrait permettre au groupe européen d’engranger quelques centaines de commandes d'Airbus. Tout autant optimiste, Fabrice Brégier, le directeur d’Airbus, a dit viser plus de 800 nouvelles commandes cette année en incluant les 600 déjà enregistrées.

Airbus prévoit un survol du salon en fin de semaine avec cet avion de nouvelle génération, composé à 53% de matériaux composites, dont l'entrée en service est prévue pour fin 2014.

L'Airbus A350 a effectué son premier vol depuis l'aéroport de Toulouse-Blagnac le 14 juin. © Image AFP

Boeing en reconquête

Chez Boeing, en revanche, l’heure est à la reconquête. En janvier dernier, les batteries électriques du Dreamliner 787 avaient été victimes d'une surchauffe provoquant des émanations de fumée en cabine à deux reprises. L'avion avait été interdit de vol et cloué au sol pendant trois longs mois. Une avarie qui a été résolue selon Boeing qui va présenter lors du salon la version revisitée de l’appareil.

Se voulant rassurant, Ray Conner, le patron de la division aviation commerciale de Boeing a déclaré, peu avant l’ouverture du salon, que cet événement était "l'occasion d'une formidable compétition et nos clients vont en profiter."

Le Boeing 787 Dreamliner a connu une série d'avaries en janvier 2013, deux après sa mise en service. © Image AFP

"Beaucoup d’argent et d’emplois en jeux"

Selon Gerard Feldzer, ancien pilote de ligne et expert en aviation, "Il y a un marché de 2 000 ou 3 000 avions. Il y a beaucoup d'argent en jeu, beaucoup d'emplois. C'est un sujet politique, économique et social extrêmement important."

Reste à savoir si la stratégie d’Airbus, qui s'est montré moins novateur que Boeing pour le choix des équipements électriques et du processus industriel, sera payante. Si le Bourget devrait donner la tendance, il faudra attendre la fin 2014 pour savoir si ces choix sont payants en terme de coûts et de cadence de production. Airbus qui a détrôné son rival sur le marché des moyen-courriers espère désormais rattraper l'Américain sur le long-courrier.

Le salon, qui mettra par ailleurs en lumière les initiatives écologiques du secteur, sera ouvert au public du 21 au 23 juin après avoir accueilli les professionnels du secteur. Au total, 350 000 visiteurs sont attendus cette semaine.

Avec dépêches

Première publication : 17/06/2013

  • AÉRONAUTIQUE

    L’Airbus A350 s’envole pour la première fois

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Airbus décroche une commande historique de 18,4 milliards d'euros

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Tous les Boeing 787 interdits de vol dans le monde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)