Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il y a trop de murs, les gens ne se parlent plus"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'ouragan Maria frappe les Antilles

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : nouveaux affrontements entre étudiants et policiers à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Assemblée générale de l'ONU : Trump peut-il faire vaciller l'organisation ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Assemblée générale de l'ONU : Trump peut-il faire vaciller l'organisation ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Barbara Pravi, nouvelle égérie poétique de la pop à textes

En savoir plus

FOCUS

Violences contre les Rohingyas : les camps du Bangladesh dépassés par l'afflux de réfugiés

En savoir plus

FRANCE

Gérard Depardieu souhaite obtenir la nationalité algérienne

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2013

Dans une interview au Journal du Dimanche, l'acteur français Gérard Depardieu, installé en Russie, a déclaré qu'il souhaitait acquérir la nationalité algérienne, se considérant comme un "homme libre" et un "citoyen du monde".

Serait-ce une nouvelle lubbie de Gérard Depardieu ? Dans une interview au "Journal du Dimanche", l’acteur français, réputé pour ses excès et ses déclarations tonitruantes, a assuré qu’il souhaitait obtenir la nationalité algérienne.

"J’ai sept passeports de plusieurs pays que j’aime. Enfin, j’aimerais en avoir sept", a-t-il confié. "Je vais demander celui de l’Algérie et d’autres encore. Ça m’éviterait de demander des visas car je me considère (...) comme un homme libre et un citoyen du monde."

"Elles se sont mises à poil [...] mais elles n’ont tué personne"

L’acteur français Gérard Depardieu, qui avait suscité une vive polémique fin 2012 en décidant de s’installer en Belgique, avait déjà demandé puis obtenu la nationalité russe.

Dans cette même interview, Gérard Depardieu a également pris la défense des trois Femen, condamnées à de la prison ferme en Tunisie, affirmant "qu'elles [n’allaient] pas rester en prison. Il y a des avocats, ça va s'arranger".

"Ce sont des féministes courageuses qui assument leurs actes. Elles se sont mises à poil. Il y a eu des condamnations mais elles n'ont tué personne", a dit l'acteur.

"Mon ivresse fait partie de ma démesure"

Il a revendiqué par ailleurs le "droit aux excès". "Je crois que je corresponds à une image que les Français aiment, celle de quelqu'un de rebelle, qui bouscule les choses, qui est parfois ivre. C'est un peu cet esprit hooligan qui plaît à Poutine", a-t-il assuré.

Il a affirmé être "surtout un homme qui n'a pas vieilli et qui a la tête sur les épaules. Ivre parfois, mais mon ivresse fait partie de ma démesure".

Jugé en mai dernier, en son absence, pour conduite de son scooter en état d'ivresse, l'acteur connaîtra le 21 juin la décision du tribunal correctionnel de Paris. Le Parquet a requis contre Depardieu 4 000 euros d'amende et une suspension de permis de dix mois. La star est également passible d'une peine théorique pouvant aller jusqu'à deux ans de prison pour avoir été contrôlé avec une alcoolémie d'1,8 g par litre de sang (le taux autorisé étant de 0,5 g).

Avec dépêches

Première publication : 17/06/2013

  • FRANCE

    Gérard Depardieu renvoyé en correctionnel pour conduite en état d'ivresse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dans la résidence de Poutine, Depardieu reçoit son passeport russe

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    La Belgique, le presque "eldorado" fiscal de Gérard Depardieu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)