Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Play it again, Cristiano Ronaldo"

En savoir plus

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée : une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

FRANCE

La militante anti-raciste Rokhaya Diallo porte plainte après un tweet appelant à la violer

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2013

La militante antiraciste a indiqué lundi qu'elle allait déposer une plainte contre l'auteur du tweet appelant à la violer. La semaine dernière, la ministre italo-congolaise Cécile Kyenge avait, elle aussi, été victime d'un appel similaire.

C'est un dérapage de plus sur Twitter, un dérapage de trop. L'auteure et militante anti-raciste Rokhaya Diallo, visée par un appel au viol sur Twitter dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 juin, a annoncé lundi qu'elle allait porter plainte pour démasquer l'auteur du message.

"Il faut violer cette conne de Rokhaya comme ça fini le racisme...", a ainsi posté sur le site de microblogging un certain @flnm93 dont le compte est désormais fermé.

"Je reçois régulièrement des insultes racistes et je ne réagis pas. Mais là, je ne peux pas laisser passer la symbolique du viol, a-t-elle dit à l'AFP. Une barre est franchie."

De nombreux messages de soutien

L'auteure de "Racisme mode d'emploi", qui est également chroniqueuse radio et télé, a saisi un avocat, Me Kevin Grossmann, pour qu'il formule une plainte. "Il est important de réagir pour couper court au sentiment d'impunité sur les réseaux sociaux", a-t-elle expliqué.

Rokaya Diallo menacée de viol sur Twitter

Co-fondatrice de l'association Les Indivisibles en 2007, elle organise notamment la cérémonie parodique des "Y'a bon Awards" pour dénoncer des propos racistes tenus dans l'espace public.

De nombreux messages de soutien ont afflué lundi sur son compte Twitter, notamment du politologue Pascal Boniface ou du secrétaire national du Parti communiste français (PCF), Pierre Laurent.

La ministre italienne Kyenge victime d'un dérapage similaire

Cette attaque contre Rokhaya Diallo intervient alors qu'une élue italienne du parti anti-immigrés de la Ligue du Nord a suscité l'indignation en appelant, le 13 juin, à violer la ministre italienne de l'Intégration, Cécile Kyenge.

Après avoir lu un article du site italien "Tous les crimes des immigrés" qui dénonçait une tentative de viol présumée de deux Roumaines par un Africain à Gênes, Dolores Valandro, une conseillère d'arrondissement de Padoue (nord de l’Italie), a publié sur Facebook la photo de la ministre de l'Intégration, l'Italo-Congolaise Cécile Kyenge. En lettres majuscules, un texte accompagnait la photo : "Pourquoi personne ne la viole jamais, pour qu’elle puisse comprendre ce que ressent la victime de ce crime horrible ? C’est une honte !"

Face à la polémique suscitée par ses propos, l'élue avait ensuite présenté ses excuses.

Avec dépêches

Première publication : 17/06/2013

  • ITALIE

    Une élue de la Ligue du Nord appelle au viol de Cécile Kyenge, ministre noire

    En savoir plus

  • INTERNET

    #unbonjuif : Twitter comparaît devant la justice française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)