Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

FRANCE

Le Louvre fait la chasse aux pickpockets

© Capture d'écran FRANCE 24 | Policiers devant la Pyramide du Louvre.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2013

Dans les rues de Paris, les touristes asiatiques sont devenus la cible favorite des voleurs à la tire. Reportage au musée du Louvre, où le renforcement du dispositif policier a permis de nettement réduire la petite délinquance.

En avril, la fermeture du très emblématique musée du Louvre pour protester contre l'invasion des pickpockets au sein de l'établissement a été reprise par les médias du monde entier. La préfecture a donc décidé de renforcer la sécurité autour des sites touristiques. Le site est désormais classé "zone extrêmement sensible" tout comme l'intégralité des hauts lieux touristiques et des transports de la capitale. Chaque jour, 200 policiers sont affectés à la protection des touristes à Paris. Ils patrouillent en uniforme et en civil, en roller, en VTT ou encore à pied. Leurs cibles : les bandes organisées de petits voleurs.

Sur les 30 millions de visiteurs qui transitent chaque année par la capitale, les Japonais et les Chinois sont les proies privilégiées des délinquants. Chaque année, plus d’un million d’Asiatiques visitent la France et ils voyagent souvent avec beaucoup d'argent liquide sur eux - jusqu'à 20 000 euros.

Au Louvre, avec la multiplication des contrôles, les plaintes pour vol ont chuté de 75 %. Mais les pickpockets, essentiellement originaires des pays de l’Est, continuent à opérer aux abords du site. Les mesures de renforcement de la sécurité sont insuffisantes pour certains députés de droite qui réclament une pression diplomatique plus forte à l'encontre des pays qu'ils considèrent comme générateurs de ces bandes organisées. 

Focus - Les touristes chinois victimes de pickpockets à Paris

Première publication : 17/06/2013

  • FRANCE

    Les Hamidovic, un réseau de pickpockets dans le box des accusés

    En savoir plus

  • MUSÉES

    Le musée du Louvre a son nouveau président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)