Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth de Tania Saleh, Alexandre Paulikevitch, Sarah Beydoun et Selim Mouzannar

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki

En savoir plus

BILLET RETOUR

Norvège : vivre après le massacre d’Utoya

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : des législatives sous tension

En savoir plus

REPORTERS

Catalogne, la rebelle espagnole

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : un policier tué dans une fusillade dans la banlieue de Tunis

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris retrouve son Picasso

En savoir plus

FRANCE

Le Louvre fait la chasse aux pickpockets

© Capture d'écran FRANCE 24 | Policiers devant la Pyramide du Louvre.

Vidéo par Alexandra RENARD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2013

Dans les rues de Paris, les touristes asiatiques sont devenus la cible favorite des voleurs à la tire. Reportage au musée du Louvre, où le renforcement du dispositif policier a permis de nettement réduire la petite délinquance.

En avril, la fermeture du très emblématique musée du Louvre pour protester contre l'invasion des pickpockets au sein de l'établissement a été reprise par les médias du monde entier. La préfecture a donc décidé de renforcer la sécurité autour des sites touristiques. Le site est désormais classé "zone extrêmement sensible" tout comme l'intégralité des hauts lieux touristiques et des transports de la capitale. Chaque jour, 200 policiers sont affectés à la protection des touristes à Paris. Ils patrouillent en uniforme et en civil, en roller, en VTT ou encore à pied. Leurs cibles : les bandes organisées de petits voleurs.

Sur les 30 millions de visiteurs qui transitent chaque année par la capitale, les Japonais et les Chinois sont les proies privilégiées des délinquants. Chaque année, plus d’un million d’Asiatiques visitent la France et ils voyagent souvent avec beaucoup d'argent liquide sur eux - jusqu'à 20 000 euros.

Au Louvre, avec la multiplication des contrôles, les plaintes pour vol ont chuté de 75 %. Mais les pickpockets, essentiellement originaires des pays de l’Est, continuent à opérer aux abords du site. Les mesures de renforcement de la sécurité sont insuffisantes pour certains députés de droite qui réclament une pression diplomatique plus forte à l'encontre des pays qu'ils considèrent comme générateurs de ces bandes organisées. 

Focus - Les touristes chinois victimes de pickpockets à Paris

Première publication : 17/06/2013

  • FRANCE

    Les Hamidovic, un réseau de pickpockets dans le box des accusés

    En savoir plus

  • MUSÉES

    Le musée du Louvre a son nouveau président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)