Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Amériques

Edward Snowden : "Le gouvernement ne pourra pas étouffer cette affaire en me tuant"

© Capture d'écran "The Guardian"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2013

Le jeune Américain de 29 ans, exilé à Hong Kong, qui a révélé l'existence d'un programme de surveillance de la NSA, a déclaré au quotidien britannique "The Guardian" qu'il allait faire de nouvelles révélations.

Le responsable des fuites sur les programmes américains de surveillance d’Internet, Edward Snowden, a promis, lundi 17 juin, de donner de plus amples détails sur la manière dont l’Agence nationale de sécurité (NSA) peut avoir un "accès direct" à des données sur la Toile.

"Plus de détails sur le caractère direct des accès de la NSA [à ces données] vont venir", a-t-il déclaré au quotidien britannique "The Guardian" en assurant que les agents américains avaient accès à des mails ou des historiques de navigation sur Internet privés.

Le jeune homme de 29 ans, réfugié depuis le 20 mai à Hong Kong, a également rejeté l'accusation d'être un espion chinois. "C'est une attaque prévisible et je l'avais anticipée avant de sortir de l'ombre", a déclaré l'ex-consultant de la NSA lors d'un échange en direct avec des internautes sur le site du journal. "Posez-vous la question : si j'étais un espion chinois, pourquoi n'aurais-je pas fui directement à Pékin", a-t-il poursuivi.

Ces allégations sont "complètement dénuées de fondement", a affirmé de son côté Pékin.

"La vérité est en marche et ne pourra pas être arrêtée"

Dans une interview diffusée dimanche par la chaîne Fox News, l'ancien vice-président américain Dick Cheney avait fait part de sa "profonde suspicion" suscitée par la fuite de Snowden en Chine. "Le gouvernement américain ne pourra pas étouffer [cette affaire] en m'emprisonnant ou en me tuant. La vérité est en marche et ne pourra pas être arrêtée", a ajouté Edward Snowden.

Le jeune homme a expliqué qu’il a avait fui à Hong Kong, persuadé qu’il ne serait pas jugé de manière équitable aux États-Unis. "Le gouvernement américain […] a immédiatement et de manière prévisible interdit toute possibilité d'un procès juste dans mon pays en me déclarant publiquement coupable de trahison", a-t-il écrit.

Hong Kong, ancienne colonie britannique qui bénéficie d'une large autonomie depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, a signé de longue date un accord d'extradition avec les États-Unis. Mais Pékin a le droit d'opposer son veto.

Avec dépêches

Première publication : 17/06/2013

  • ROYAUME-UNI

    Surveillance électronique : Londres a espionné des délégués du G20 en 2009

    En savoir plus

  • CHINE

    Affaire Snowden : les relations sino-américaines à l’épreuve

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Surveillance par la NSA : Edward Snowden s’est évanoui dans la nature

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)