Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Les États-Unis annoncent des pourparlers directs avec des Taliban

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2013

Des officiels américains ont annoncé, mardi 18 juin, qu'ils rencontreraient des responsables talibans la semaine prochaine, à Doha, pour discuter du processus de paix en Afghanistan. Une rencontre inédite.

La rencontre, si elle se concrétise, sera inédite. Une réunion officielle entre une délégation américaine et des responsables talibans est prévue la semaine prochaine à Doha, au Qatar, pour discuter du processus de paix en Afghanistan, a indiqué une source gouvernementale à Washington.

"Je pense que les États-Unis concrétiseront leur première rencontre officielle avec les Taliban […] dans quelques jours à Doha", a assuré, mardi 18 juin, un haut responsable américain aux journalistes.

Lors de ces discussions, les États-Unis ont déclaré qu'ils insisteraient pour que les Taliban, chassés du pouvoir à Kaboul par l’intervention militaire internationale fin 2001, rompent toutes relations avec Al-Qaïda, mettent fin à la violence et acceptent, dans la Constitution afghane, les articles concernant la protection des femmes et des minorités.

"C’est le premier pas sur une route qui sera longue", a averti un responsable américain.

Cette déclaration intervient après l'annonce presque simultanée par les Taliban afghans de l'ouverture d'un "bureau politique de l'émirat islamique d'Afghanistan" à Doha, au Qatar.

Karzaï envoie une délégation au Qatar

Cette vitrine officielle est destinée à nouer des contacts avec le reste du monde et d'autres groupes afghans pour "un règlement pacifique" en Afghanistan après douze ans de guerre, a déclaré un porte-parole du bureau, Mohamed Naïm, lors de la cérémonie d'inauguration.

Tayeb Agha, haut responsable taliban et ancien bras droit du Mollah Omar, a également précisé lors d'une conférence de presse diffusée sur la chaîne Al-Jazira qu'"aucune date n'a été programmée" pour la rencontre avec les officiels américains.

Enfin, le président afghan Hamid Karzaï a annoncé dans la foulée l'envoi au Qatar d'une équipe de négociateurs pour entamer des pourparlers de paix avec les Taliban. L'objectif étant d'éviter une future guerre civile après le retrait de la majorité des soldats de l'Otan du pays à la fin 2014.
 

Avec dépêches

Première publication : 18/06/2013

  • AFGHANISTAN

    Les forces afghanes prennent le contrôle de la sécurité du pays

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Assaut de Taliban sur l'aéroport de Kaboul

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un soldat américain avoue le meurtre de 16 Afghans pour éviter la peine de mort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)