Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

SPORT

Mediapart relance l’affaire des quotas dans le football

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2013

Le site Mediapart relaie des propos de Jean-Pierre Louvel, président de l'Union des clubs professionnels de football, paru dans le livre "Racaille, football club", dans lequel celui-ci affirme : "Le quota tacite existe. Le nier serait absurde."

"Un haut dirigeant relance l'affaire des quotas", écrit lundi 17 juin Mediapart. En avril 2011, le site internet fondé par Edwy Plenel avait annoncé que des "quotas discriminatoires officieux" pour les joueurs binationaux avaient été approuvés par "plusieurs dirigeants de la Fédération française de football, dont Laurent Blanc (alors sélectionneur)". Et de diffuser le verbatim d'une réunion enregistrée à l'insu des participants, où Laurent Blanc prononçait des phrases qui firent scandale, dont "Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les Blacks". Le sélectionneur fut finalement dédouané après enquête interne de la fédération et du ministère des Sports.

"Le quota tacite existe. Le nier serait absurde"

Mediapart remet donc le couvert via un ouvrage sorti il y a plus d’un mois "Racaille, football Club" (éditions Hugo & Cie), du journaliste Daniel Riolo. Le site d'informations reprend des propos de Jean-Pierre Louvel, président de l'Union des clubs professionnels de football (UCPF) et également président du club du Havre. Le dirigeant y déclare : "Cessons d’être hypocrites, et pas un président n’osera dire le contraire : cette histoire de quotas, c’est du pipeau à côté de la réalité. On regarde tous de près qui vient dans nos clubs aujourd’hui. Tous les clubs dosent et font en quelque sorte des quotas, pas trop de ceci ou cela…" Louvel ajoute : "Tous les staffs de France se réunissent et dans leurs réunions disent des choses qui pourraient être très mal interprétées, mal comprises. Le quota tacite existe. Le nier serait absurde."

"Il y a par exemple des joueurs qui viennent de tribus dominantes"

Interrogé par Médiapart sur ses écrits, Jean-Pierre Louvel avait déclaré qu'il assumait ses propos. Ce qu'il a reconfirmé lundi auprès de l'AFP : "Je maintiens mes propos mais ils sont hors contexte. Ils [Mediapart, NDLR] ont fait un article négatif car ils ne cherchent que ça". Dans l’article de Mediapart paru le 17 juin le président du Havre Athletic Club indiquait : "Oui, il y a tout le temps dans les clubs des discussions durant lesquelles il peut y avoir des prises de position extrêmes. Je ne vois pas où est le problème. Si vous avez 60 % voire 80 % de joueurs d'origine africaine dans un club, ce n'est pas un mal en soi, mais cela signifie mettre à l'écart des gens qui ne sont pas de leur culture. La vie sociale du club n'est plus la même." Louvel précise : "Il y a par exemple des joueurs qui viennent de tribus dominantes et, du coup, ce sont toujours eux qui décident et pas les autres."

"Qu'est ce qu'un quota ?"

Toujours auprès de l’AFP, Jean-Pierre Louvel s’intérroge : "La vraie question est qu'est-ce qu'un quota ? Au Havre, on demande à nos recruteurs qu'il y ait entre 60 et 65 % de Havrais ou de gens de la région. Ça c'est un quota, et il n'y a aucune connotation, c'est juste une réalité de terrain et pour moi c'est quelque chose de positif ".

"Je ne regarde pas la couleur, mais à propos de ce que je dis sur la culture africaine, il faut comprendre que ce n'est un problème que si on le prend négativement. Notre rôle est de les faire vivre ensemble. Je ne veux que les richesses (de toutes les cultures)", a-t-il insisté.

Dernier épisode en date, Jean-Pierre Louvel s’est défendu ce mardi sur le site 76actu, site internet dédié à l’actualité en Seine et Marne : " Il n’y a aucun dérapage. Je suis l’objet d’interprétations malveillantes. Je ne devrais pas avoir à me justifier du fait que je suis contre toute discrimination ; je suis pour la richesse et la diversité culturelles et je refuse de rentrer davantage dans cette polémique. Je sais quelles sont les valeurs que je défends. Le journal Médiapart sort mes propos de leur contexte et les interprète ; j’attaquerai tout support qui persisterait dans ce procès d’intention."

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 18/06/2013

  • FOOTBALL

    La Fifa prend des sanctions contre le racisme dans les stades

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le football italien veut prendre des mesures contre le racisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)