Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

EUROPE

La Douma vote un texte interdisant l'adoption par les couples gays étrangers

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2013

La chambre basse du Parlement russe a voté en deuxième lecture un projet de loi interdisant l'adoption d'enfants russes par des homosexuels dans les pays où leur union est légale. Un texte qui vise notamment la France.

Après avoir voté une loi punissant la "propagande homosexuelle" devant mineur, le Parlement russe a franchi un nouveau cap dans sa politique anti-gay. La Douma a voté en effet mardi 18 juin, en deuxième lecture, une loi visant à interdire l'adoption d'enfants russes par des couples de même sexe, ou des célibataires, dans les pays ayant légalisé les unions entre personnes de même sexe.

Aucun des 443 députés présents n'a voté contre.

"L'adoption de ce projet de loi élimine de facto toute possibilité que des étrangers ayant, comme on dit, une orientation sexuelle non-traditionnelle, puissent adopter des enfants russes", a déclaré Elena Mizoulina, un des auteurs des amendements, selon des images de la télévision. D'après le texte, les célibataires en seraient également privés.

Les mariages entre personnes de même sexe sont autorisés actuellement dans 14 pays, dont le Canada, la Belgique, l'Espagne, et récemment la France.

Début juin, le président russe Vladimir Poutine avait déclaré qu'il signerait, si elle lui était présentée, une loi interdisant l'adoption d'enfants russes par les couples homosexuels, en réponse à une question sur la légalisation du mariage gay en Europe. En décembre, Moscou a déjà interdit les adoptions d'enfants russes par les Américains, en réponse à la "liste Magnitski", une loi américaine sanctionnant des responsables russes impliqués dans la mort en prison, en 2009, de l'avocat Sergueï Magnitski.

L'homophobie est largement répandue dans le pays, où l'homosexualité était considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999.

Avec dépêches

Première publication : 18/06/2013

  • RUSSIE

    La Douma adopte en première lecture une loi contre la "propagande homosexuelle"

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Moscou pourrait réviser ses accords d'adoption avec les pays ayant légalisé le mariage gay

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Moscou défend sa loi "anti-propagande gay" critiquée en Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)