Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 19/06/2013

L’homme debout, nouvelle figure de la contestation turque

Aujourd’hui sur le Net, un homme debout sur la place Taksim est devenu une icône de la contestation turque. Une série de scandales embarrassent les fast-foods américains. Et un blog réagit avec humour aux révélations sur le programme de surveillance Prism.

L’homme debout, nouvelle figure de la contestation turque

Erdem Gündüz est arrivé sur la place Taksim d’Istanbul lundi soir, peu avant la tombée de la nuit. Puis ce chorégraphe de 34 ans est resté planté là pendant des heures à fixer le drapeau national et le portrait d’Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne. Une manière de contourner l’interdiction de manifester sur cette place depuis l’évacuation samedi des protestataires qui l’occupaient depuis près de trois semaines.

Rapidement, la nouvelle de son action pacifique s’est propagée sur les réseaux sociaux avec les mots-clefs « Duran Adam », qui veulent dire « l’homme debout». Et alors qu’il prévoyait de rester immobile seul pendant un mois en s’accordant 3h de repos toutes les 24h, le chorégraphe a été rejoint au cours de la soirée par des dizaines de personnes qui ont pris place à ses côtés.

Une manifestation insolite qui a été interrompue vers 2h du matin quand la police est intervenue pour déloger ces protestataires silencieux. Plusieurs jeunes ont été brièvement interpellés, mais Erdem Gündüz a lui eu le temps de quitter les lieux.

 

Et son action semble avoir inspiré les manifestants turcs qui étaient à la recherche de nouvelles formes de protestation. La figure de l’homme debout est en effet devenue l’un des symboles de la contestation contre le Premier ministre Recep Erdogan. Comme en témoignent ces photos relayées sur Internet, de nombreux internautes ont d’ores et déjà adopté ce mode d’action en se tenant immobile à des endroits symboliques à travers le pays.

 

USA : scandales en série dans l’univers du fast-food

Cette photo d’un employé de la chaîne américaine de restauration rapide « Taco Bell » fait scandale. Et pour cause, le jeune homme s’est immortalisé en train de lécher une pile de tortillas dans l’arrière-cuisine. Malheureusement pour lui, sa petite lubie a fini sur la page Facebook de la marque accompagnée de ce commentaire : « Cela en dit long sur vos employés et la façon dont ils traitent la nourriture ». Largement relayé sur les réseaux sociaux, le cliché a suscité de vives réactions de la part de consommateurs écœurés.

Et la hiérarchie de « Taco bell », elle non plus, n’a pas tardé à réagir, en affirmant dans un premier temps qu'il s'agissait d'une simple plaisanterie. Puis après investigation, l’entreprise a précisé dans un communiqué que l’image avait été prise dans le cadre d’un concours interne de photographie et que les aliments étaient destinés à former les salariés. Une stratégie de communication que certains internautes comme Nancy Scott interprètent comme une tentative de « Taco Bell » de limiter les dégâts en termes d'image. Blague ou concours interne, le geste de l’employé lui a en tout cas coûté son emploi.

 

 

Une affaire qui est loin d'être un cas isolé. Depuis le début de l’année, les photos d’employés de fast-foods s’amusant avec la nourriture sont légions sur la toile. Un passe-temps répugnant pour des internautes qui dénoncent régulièrement ce genre de pratique. Et que ce soit pour avoir mis ses pieds dans les bacs à salade d'un Burger King, ou plus récemment pour avoir mangé de la glace en se servant directement à la machine d'un restaurant Wendy's, ces salariés finissent souvent par se faire licencier.

 

« Obama regarde vos emails »

Que ce soit dans son bureau de la Maison Blanche, en visite dans une école ou en réunion avec ses conseillers, Barack Obama garde toujours un œil sur un ordinateur ou un smartphone pour surveiller vos emails. C’est du moins ce que laisse penser ce blog humoristique baptisé « Obama regarde vos emails ». Un blog qui compile des photos du président américain avec les yeux rivés sur un écran pour se moquer de Prism, le programme de surveillance électronique des services de renseignements américains qui suscite actuellement la polémique.

 

La tendance du jour sur les réseaux sociaux

Au Canada, des citoyens se préparent pour la « National Stop Harper Day » du 28 juin prochain. Une journée de mobilisation organisée sur Facebook pour protester contre la politique du Premier ministre Stephen Harper. En attendant, de nombreux internautes ont énuméré, ces derniers jours sur Twitter, les raisons pour lesquelles ils réclament la démission du gouvernement conservateur au pouvoir depuis 2006. Des Canadiens qui lui reprochent notamment une mauvaise gestion économique du pays ou qui l’accusent de dérives autoritaires dans sa manière de gouverner et de traiter avec l’opposition.

 

Video du jour

Tissus, cartons, boutons et ficelles… il n’en faut pas plus à Akiko McQuerrey pour nous plonger dans un univers merveilleux, enfin, en apparence. Dans ce stop-motion particulièrement charmant, la réalisatrice japonaise et auteur de livre pour enfant a créé un nouveau petit personnage : un poulpe pianiste nostalgique de l’époque où il vivait avec ses amis le requin, la baleine et le thon. Un travail très esthétique qui dénonce la surpêche à découvrir au plus vite.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/01/2015 Réseaux sociaux

La beauté noire à l'heure du web 2.0

La beauté noire s’affirme sur le net. Les blogs, chaînes YouTube consacrés aux soins du corps et des cheveux afro se multiplient. Une revanche pour une beauté trop souvent...

En savoir plus

27/01/2015 Réseaux sociaux

USA : la Toile prête à faire face au "Snowmaggedon"

Au sommaire de cette édition : la Toile américaine est prête à faire face à la tempête de neige sur la côte Est du pays; les internautes saluent la libération d’une jeune femme...

En savoir plus

26/01/2015 Réseaux sociaux

Facebook part en guerre contre les fausses informations

Au sommaire de cette édition : Facebook s’attaque aux fausses informations qui circulent sur le réseau social; le film « American Sniper » suscite la polémique sur Internet; et...

En savoir plus

26/01/2015 Réseaux sociaux

Venezuela : le président Maduro critiqué en ligne

Au sommaire de cette édition : opposants et partisans du président vénézuélien s’affrontent par hashtags interposés; les internautes turcs dénoncent une décision de justice; et...

En savoir plus

22/01/2015 Réseaux sociaux

Le hashtag #jesuischarlie inspire les activistes de la planète

Au sommaire de cette édition : le hashtag #JeSuisCharlie inspire les activistes du monde entier; des étudiants canadiens expriment leur colère à l’égard du gouvernement; et un...

En savoir plus