Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Confusion autour de l'arrestation des trois jihadistes français

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Afrique

Au moins six employés de l'ONU tués dans une attaque des Shebab à Mogadiscio

© AFP

Vidéo par Natacha VESNITCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2013

Le principal complexe de l'ONU à Mogadiscio a été attaqué par des Shebab. Les islamistes ont été abattus après s'être introduits dans le bâtiment. Au moins six employés de l'ONU, trois étrangers et trois Somaliens, sont morts.

Au moins neuf personnes, dont six travaillant pour l'ONU --trois étrangers et trois Somaliens--, ont été tués mercredi à Mogadiscio lors d'une attaque spectaculaire menée par des insurgés islamistes shebab qui ont réussi à pénétrer dans le complexe principal des Nations unies.
              
Selon un employé local de l'ONU à Mogadiscio et une source onusienne à Nairobi, qui ont tous deux requis l'anonymat, les trois étrangers tués dans cette attaque sont un fonctionnaire international de l'ONU et deux contractants de nationalité sud-africaine.
              
Tous deux étaient salariés de la société publique sud-africaine Denel, spécialisée dans l'armement, selon un communiqué de cette entreprise chargée de la sécurité du site attaqué.
              
"Il y a certainement des blessés et très probablement des morts" parmi les employés de l'ONU, a simplement indiqué le représentant des Nations unies en Somalie, Nicholas Kay, dans un communiqué, soulignant que "la vaste majorité de (ses) employés était heureusement saine et sauve".
              
Au moins trois civils somaliens ont également été tués dans les rues alentour, pris dans les échanges de tirs entre assaillants et forces somaliennes et de l'Union africaine (Amisom), a précisé à l'AFP Abdulahi Osman, un responsable de la police somalienne.
              
L'attaque, au cours de laquelle un nombre indéterminé d'assaillants est parvenu à pénétrer dans l'enceinte onusienne, a pris fin vers 13H15 (10H15 GMT) après environ une heure et demie de combats.
              
La Mission de l'ONU en Somalie (Unsom) a confirmé sur son compte Twitter que l'attaque était terminée.
              
Selon le ministre somalien de l'Intérieur, Abdikarin Hussein Guled, les assaillants étaient au nombre de sept et ont tous péri dans l'attaque.
              
"La situation est désormais sous contrôle et les forces de sécurité somaliennes, épaulées par les troupes de l'Amisom, ont pris possession des bâtiments (onusiens) et éliminé les assaillants", a de son côté déclaré Abdulahi Osman.
              
Les employés de l'ONU ont tous été transférés sur l'aéroport de Mogadiscio, site ultra-sécurisé où est stationnée l'Amisom dans la capitale, a expliqué une source onusienne à l'AFP.
              
"Vers 11H40 (08H40 GMT) une voiture piégée a explosé devant la porte d'entrée" du complexe, puis un kamikaze a déclenché sa ceinture d'explosif, a raconté cette même source à l'AFP. Les explosions ont immédiatement été suivies par des tirs extrêmement nourris, a rapporté un journaliste de l'AFP. Des coups de feu et détonations ont résonné ensuite durant près de 90 minutes.           
                  
"Tactiques terroristes répugnantes"
              
Les insurgés islamistes shebab ont revendiqué cette attaque menée par "la Brigade du Martyr".
              
"Nos commandos ont attaqué le complexe de l'ONU (...) nous avons déclenché une explosion et sommes entrés dans le complexe", a déclaré à la mi-journée à l'AFP par téléphone un haut responsable shebab ayant requis l'anonymat.
              
"Certains des infidèles blancs qui ont essayé d'engager le combat contre nos moudjahidines dans les bureaux (de l'ONU) ont été tués", ont ensuite affirmé les shebab sur leur compte Twitter.
              
Le complexe attaqué mercredi, qui regroupe des bureaux et des logements pour les employés étrangers de diverses agences de l'ONU en Somalie, est situé dans le centre de Mogadiscio, sur l'un des principaux axes de la capitale.
              
Le mode opératoire employé, combinant fantassins, kamikazes et véhicules piégés, et visant souvent des bâtiments réputés très sécurisés, est fréquent chez les talibans afghans mais était jusqu'à récemment inédit en Somalie.
              
Mi-avril, un commando shebab avait mené une première attaque du genre à Mogadiscio, donnant l'assaut à un tribunal. Un véhicule piégé avait également explosé, alors que des blessés étaient évacués. L'attaque avait fait 34 morts.
              
Une attaque de ce type contre l'ONU à Mogadiscio était crainte depuis plusieurs semaines, selon plusieurs sources sécuritaires.
              
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit "choqué".
              
A Washington, la porte-parole du Conseil de sécurité nationale Caitlin Hayden a condamné dans un communiqué l'attentat, soulignant qu'il "rappelait les tactiques terroristes répugnantes que les shebab continuent d'utiliser pour entraver les efforts visant à alléger les souffrances du peuple somalien".
              
L'attaque récente la plus meurtrière contre l'ONU, fin 2011 à Abuja, avait fait 25 morts dont 13 membres du personnel onusien.
              
Depuis qu'ils ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 par l'Amisom, les islamistes ont perdu la totalité de leurs bastions du sud et du centre somaliens, mais ils contrôlent toujours de larges zones rurales.
              
AFP

Première publication : 19/06/2013

  • SOMALIE

    Attentat meurtrier dans le centre de Mogadiscio

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Les Shebab annoncent avoir exécuté l'otage français Denis Allex

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Les shebab annoncent leur intention d'exécuter l'otage français Denis Allex

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)