Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Moyen-orient

Élections provinciales sous haute tension dans deux régions sunnites

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2013

Les Irakiens des provinces de Nivive et Al-Anbar élisent jeudi leurs conseillers provinciaux. Un vote sous haute surveillance dans ces deux régions à majorité sunnites, engagées depuis des mois dans un bras de fer avec le Premier ministre chiite.

Les Irakiens élisaient jeudi, sous la surveillance étroite des services de sécurité, leurs conseillers provinciaux à Ninive et Al-Anbar, des régions à majorité sunnite qui manifestent depuis des mois contre le Premier ministre chiite.

Les élections provinciales s'étaient tenues le 20 avril dans la majorité des 18 provinces irakiennes, mais le scrutin avait été reporté à Ninive (nord) et Al-Anbar (ouest), officiellement pour des raisons de sécurité.

Les détracteurs du gouvernement avait cependant estimé que ce report était avant tout motivé politiquement.

Les résultats de ces élections serviront de baromètre pour la popularité du Premier ministre Nouri al-Maliki, accusé par la communauté sunnite d'accaparer le pouvoir, alors que des élections législatives sont prévues en 2014.

D'importantes mesures de sécurité ont été mises en place pour ce scrutin dans ces deux provinces où neuf candidats ont été tués lors des semaines précédant le vote, selon l'ONU.

Dans la province de Ninive, par exemple, le trafic automobile a été interdit.

Dernier exemple en date des violences dans cette province, le chef d'un parti politique allié à Nouri al-Maliki et quatre membres de sa famille ont été tués mercredi dans un attentat suicide, selon des responsables des services de sécurité et de santé.

Aucun groupe n'a revendiqué cette attaque mais des activistes sunnites liés à Al-Qaïda ont cherché à intimider les candidats au scrutin.

L'Irak connaît depuis le début de l'année un regain de violences, coïncidant avec la mobilisation sunnite contre le gouvernement.

En mai, plus d'un millier de personnes ont péri dans des attentats, le mois le plus meurtrier depuis 2008, selon les Nations unies.

Son représentant dans le pays Martin Kobler a prévenu que l'Irak était "prêt à exploser" et à renouer avec le conflit confessionnel des années 2006-2007.

Début juin, M. Maliki et la plupart des responsables politiques et religieux du pays, dont son rival le président sunnite du Parlement Oussama al-Noujaïfi, avaient participé à une grande rencontre pour tenter d'apaiser les tensions. Mais la démarche n'avait pas débouché sur un accord.

Quelque 2,8 millions d'électeurs des provinces de Ninive et Al-Anbar devront choisir parmi 1 185 candidats de 44 partis politiques.

Les bureaux de vote ont ouvert à 07H00 (0400 GMT) et doivent fermer à 17H00 (14H00 GMT).

AFP

Première publication : 20/06/2013

  • IRAK

    Dix ans après la guerre, l’Irak tente de redevenir une puissance régionale

    En savoir plus

  • IRAK

    Scrutin-test en Irak sur fond de campagne sanglante

    En savoir plus

  • IRAK

    La grogne des sunnites contre Nouri al-Maliki ne faiblit pas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)