Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Amériques

Le FBI toujours à la recherche des restes du syndicaliste Jimmy Hoffa

© Wikipedia

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/06/2013

Le FBI a lancé de nouvelles recherches à Detroit pour retrouver les restes de Jimmy Hoffa. Le dirigeant syndicaliste, disparu en 1975 sans laisser de traces, aurait été tué par la mafia.

Sous une piscine, dans le sol d’une écurie ou dans une cabane à jardin : depuis dix ans, les enquêteurs du FBI ont retourné la terre à de nombreux endroits pour tenter de retrouver le corps de Jimmy Hoffa, l’ancien président du syndicat américain des conducteurs routiers ("Teamsters"). En début de semaine, ils ont relancé les recherches en creusant un champ en banlieue de Detroit, à 32 kilomètres de l’endroit où le dirigeant syndicaliste a été vu pour la dernière fois avant sa mystérieuse disparition en 1975.

Mais après trois jours de fouilles, les policiers fédéraux ont finalement cessé leurs recherches. "Nous n’avons trouvé aucune preuve intéressante concernant l’enquête sur James Hoffa", a indiqué Robert Foley III, le directeur du bureau du FBI à Detroit. "Nous sommes très déçus, mais l’enquête reste ouverte", a-t-il précisé.

Reportage de CNN sur les nouvelles fouilles pour retrouver les restes de Jimmy Hoffa

Un informateur de la mafia

Pour effectuer ces nouvelles investigations, les policiers se sont basés sur les confidences d’un chef mafieux de Détroit, Anthony Zerrili. Agé de 85 ans, il a raconté au FBI que Jimmy Hoffa avait été frappé à coups de pelle puis enterré vivant sous une dalle de béton sur une propriété qui appartenait à l’époque à l’un de ses cousins. Anthony Zerrili était en prison pour crime organisé lors de ces événements, mais il affirme qu’il a été informé du déroulement du meurtre par certains de ses proches à sa libération.

'Mr Zerilli est convaincu qu’il est ici. Il n’y a aucun doute dans son esprit', a déclaré son avocat David Chasnick au "Detroit Free Press", ajoutant que son client ne comprenait pas la décision d'arrêter les fouilles.

Jimmy Hoffa était un homme puissant, président du très influent syndicat des "Teamsters" de 1957 à 1971. Mais sa chute fut aussi rapide que son ascension. Soupçonné d’avoir blanchi l’argent de la mafia italienne de Chicago grâce à un système complexe utilisant l’argent de la caisse de retraite de son syndicat, il est emprisonné en 1967 pour fraude. Il est finalement libéré quatre ans plus tard après l’intervention du président Richard Nixon.

Il avait 62 ans lorsqu’il a été vu pour la dernière fois le 30 juillet 1975 dans un restaurant de la banlieue nord de Detroit. Il devait y rencontrer deux mafieux, Anthony Giacalone et Anthony Provenzano. Les enquêteurs estiment qu’il a été tué par le crime organisé car il souhaitait reprendre les rênes des "Teamsters".

Sa disparition a profondément marqué la société américaine. De nombreux livres ont été consacrés à sa mort, explorant divers pistes. Selon différentes théories, son corps serait sous le stade de l’équipe de football des Giants au New Jersey ou encore sous le siège social de General Motors à Detroit. Des films ont aussi été inspirés par cette histoire comme "Hoffa" avec Jack Nicholson et "F.I.S.T" avec Sylvester Stallone. Son fils, James P. Hoffa, a aujourd'hui repris le flambeau en devenant lui aussi le président des "Teamsters", qui regroupaient en 2011 1,3 million de travailleurs.
 

La bande-annonce du film Hoffa

Première publication : 20/06/2013

  • CINÉMA

    James Gandolfini, la star des "Soprano", est mort

    En savoir plus

  • "L’autoroute de la mafia", emblématique des maux de la Calabre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)