Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

FRANCE

Dans le Sud-Ouest, François Hollande promet la solidarité de l'État aux sinistrés

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2013

Le président François Hollande s'est rendu, ce jeudi, au chevet des habitants du Sud-Ouest touchés par les inondations. Il leur a assuré que l'état de catastrophe naturelle serait décrété avant la fin de la semaine prochaine.

Le président François Hollande s'est rendu,  jeudi 20 juin, dans plusieurs villages inondés du Sud-Ouest. Accompagné des ministres de l'Intérieur et de l'Écologie, il a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu la semaine prochaine, expliquant que "l'État est là pour répondre à l'urgence".

Prenant son temps, le président de la République a passé une partie de l'après-midi à discuter avec les élus et les habitants de Saint-Béat (Haute-Garonne, voir la vidéo), Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées) et Lourdes, dévastés en partie par les crues ces derniers jours.

"S'il y a un symbole à attacher à ma présence ici, c'est de montrer que l'État est présent quand il s'agit de répondre à l'urgence et d'être solidaire", a affirmé le chef de l'État français, jugeant "qu'être président, c'est être proche des Français et en particulier de ceux qui souffrent".

Les indemnisations seront rapides

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a précisé que l'état de catastrophe serait reconnu pour les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et "tous les départements et territoires" frappés par les crues.

Les indemnisations seront rapides, car "on ne peut pas avoir des procédures qui durent six mois un an" a ajouté François Hollande un peu plus tard à Luz-Saint-Sauveur, où un homme de 75 ans est mort mercredi 19 juin, emporté par une rivière en crue.

Le président a également assuré que pour les commerçants touchés par les inondations, "tout ce qui est cotisation, prélèvement, taxes" serait suspendu, de façon à ce qu'ils "puissent passer ce moment difficile".

Les sanctuaires de Lourdes de nouveau accessibles à la fin du mois

À Lourdes, où les sanctuaires, et notamment la fameuse grotte, ont été inondés, Hollande a promis que "tout sera fait pour que les sanctuaires puissent être de nouveau accessibles le plus vite possible, c'est-à-dire à la fin du mois",  telle que la basilique souterraine, submergée par des milliers de mètres cubes d'eau.

Selon un dernier bilan, trois personnes sont mortes des suites des crues dans la région, qui ont provoqué de lourds dégâts dans de nombreuses communes.

Avec dépêches

Première publication : 20/06/2013

  • FRANCE

    Les intempéries font une troisième victime, les sanctuaires de Lourdes dévastés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)