Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

FRANCE

Dans le Sud-Ouest, François Hollande promet la solidarité de l'État aux sinistrés

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2013

Le président François Hollande s'est rendu, ce jeudi, au chevet des habitants du Sud-Ouest touchés par les inondations. Il leur a assuré que l'état de catastrophe naturelle serait décrété avant la fin de la semaine prochaine.

Le président François Hollande s'est rendu,  jeudi 20 juin, dans plusieurs villages inondés du Sud-Ouest. Accompagné des ministres de l'Intérieur et de l'Écologie, il a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu la semaine prochaine, expliquant que "l'État est là pour répondre à l'urgence".

Prenant son temps, le président de la République a passé une partie de l'après-midi à discuter avec les élus et les habitants de Saint-Béat (Haute-Garonne, voir la vidéo), Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées) et Lourdes, dévastés en partie par les crues ces derniers jours.

"S'il y a un symbole à attacher à ma présence ici, c'est de montrer que l'État est présent quand il s'agit de répondre à l'urgence et d'être solidaire", a affirmé le chef de l'État français, jugeant "qu'être président, c'est être proche des Français et en particulier de ceux qui souffrent".

Les indemnisations seront rapides

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a précisé que l'état de catastrophe serait reconnu pour les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et "tous les départements et territoires" frappés par les crues.

Les indemnisations seront rapides, car "on ne peut pas avoir des procédures qui durent six mois un an" a ajouté François Hollande un peu plus tard à Luz-Saint-Sauveur, où un homme de 75 ans est mort mercredi 19 juin, emporté par une rivière en crue.

Le président a également assuré que pour les commerçants touchés par les inondations, "tout ce qui est cotisation, prélèvement, taxes" serait suspendu, de façon à ce qu'ils "puissent passer ce moment difficile".

Les sanctuaires de Lourdes de nouveau accessibles à la fin du mois

À Lourdes, où les sanctuaires, et notamment la fameuse grotte, ont été inondés, Hollande a promis que "tout sera fait pour que les sanctuaires puissent être de nouveau accessibles le plus vite possible, c'est-à-dire à la fin du mois",  telle que la basilique souterraine, submergée par des milliers de mètres cubes d'eau.

Selon un dernier bilan, trois personnes sont mortes des suites des crues dans la région, qui ont provoqué de lourds dégâts dans de nombreuses communes.

Avec dépêches

Première publication : 20/06/2013

  • FRANCE

    Les intempéries font une troisième victime, les sanctuaires de Lourdes dévastés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)