Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

Culture

James Gandolfini, la star des "Soprano", est mort

© AFP

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/06/2013

L'acteur américain James Gandolfini est décédé mercredi à l'âge de 51 ans d'une crise cardiaque. Il s'était rendu célèbre par son rôle de parrain de la mafia dans la série à succès "Les Soprano".

L'acteur américain James Gandolfini, le célèbre Tony Soprano dans la série "Les Soprano", est mort, mercredi 19 juin, d'une crise cardiaque alors qu'il était en voyage en Italie. Âgé de 51 ans, il avait remporté trois Emmy Awards et un Golden Globe pour son fameux rôle de parrain de la mafia.

"Nous avons l'immense douleur d'annoncer que notre client, James Gandolfini, est décédé aujourd'hui alors qu'il était en vacances à Rome, en Italie", déclarent dans un communiqué ses agents Mark Armstrong et Nancy Sanders. "Nos cœurs sont brisés et il nous manquera terriblement. Sa famille et lui faisaient partie de notre famille depuis de longues années et nous pleurons tous sa mort", ajoutent-ils.

L'acteur se trouvait en Italie pour le festival du film de Taormina, en Sicile, où il devait participer le week-end prochain à une table ronde avec le réalisteur italien Gabriele Muccino.

Le générique de la série "Les Soprano"

"Je suis fatigué de jouer les méchants garçons"

Pendant six saisons (1999-2007), James Gandolfini a interprété le personnage de Tony Soprano, chef d’un clan mafieux dans le New Jersey et père de famille dépressif. Cette série, considérée comme l’une des meilleures de l’histoire de la télévision, a permis à la chaîne HBO de rencontrer un succès immense et de développer d’autres programmes comme "The Shield" ou "Mad Men".

"Les Soprano" ont également révolutionné le monde des séries en racontant l’histoire ambigüe d’un parrain à la fois repoussant et attachant. Fier et dangereux, Tony Soprano n’hésite pas à éliminer violemment ses concurrents tout en montrant ses faiblesses au cours de séance chez sa psychiatre. Né en 1961 de parents immigrés italiens et élevé dans le New Jersey, James Gandolfini a réussi à endosser ce costume à la perfection et à séduire les spectateurs malgré la monstruosité de son personnage.

"Il est l’un des plus grands acteurs de tous les temps. Une grande part de son génie résidait dans ses yeux tristes", a ainsi commenté David Chase, le créateur des "Soprano".

L’acteur était pourtant dans la vie à l’opposé d’un mafieux. Doux, calme et réfléchi, il a toujours eu du mal à avoir de la compassion pour Tony Soprano. "Je suis fatigué de jouer les méchants garçons", avait-il ainsi déclaré en 2007, espérant tourner définitivement la page de cette série.

Du petit au grand écran

James Gandolfini avait aussi à son actif une longue carrière au cinéma avant d'imposer sa silhouette massive et son visage rieur dans le rôle de Tony Soprano. On l'a notamment vu dans "True Romance" (1993), "She's so lovely" (1997), "8mm" (1999), "Le Mexicain (2001), "The Barber: l'homme qui n'était pas là" (2001), "In the loop" (2009) et plus récemment dans "Zero Dark Thirty" (2012). En tant que producteur, il avait également travaillé sur un documentaire sur les vétérans de la guerre en Irak pour la chaîne HBO.

À l'annonce de sa mort, le milieu du cinéma américain lui a rendu hommage. "Le monde vient de perdre l'un de ses grands acteurs", écrit ainsi l'acteur Ewan McGregor, sur le site de microblogging Twitter. "C'est très triste de perdre James Gandolfini. L'un des plus charmants, amusants et généreux acteurs avec qui j'ai pu travailler. Toutes mes prières vont à sa famille", déplore pour sa part l'actrice Susan Sarandon.

Le début de la saison 2 des Soprano

Première publication : 20/06/2013

  • CINÉMA

    Illustre critique de cinéma, l’Américain Roger Ebert s’est éteint à 70 ans

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Bassem Youssef, le plus populaire des Égyptiens, ne se taira pas

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    L'inspecteur Derrick était membre de la Waffen-SS

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)