Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Crédit Lyonnais : Bernard Tapie entendu par la police "la semaine prochaine"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2013

Bernard Tapie devrait être entendu par la police "lundi ou mardi" dans l'affaire de l'arbitrage dont il a bénéficié face au Crédit Lyonnais après la vente d'Adidas. L'homme d'affaires affirme ne pas avoir reçu de convocation.

Selon une source proche de l’enquête citée vendredi 21 juin par l'AFP, Bernard Tapie doit être entendu par la police "la semaine prochaine", "lundi ou mardi", dans l’enquête sur l’arbitrage avec le Crédit Lyonnais. L’homme d’affaires n’a pas confirmé l’information pour le moment : il a indiqué ne pas avoir reçu de convocation à ce jour, et son avocat, Me Maurice Lantourne, n'est pas "au courant".

Dans cette affaire troix personnes ont été déjà été mises en examen pour "escroquerie en bande organisée" : Stéphane Richard, PDG d'Orange et ex-directeur de cabinet de l'ancienne ministre de l'Économie Christine Lagarde, Jean-François Rocchi, l'ancien patron du Consortium de réalisation, chargé de gérer le passif du Crédit Lyonnais et  Pierre Estoup, l'un des juges arbitraux.

Le tribunal arbitral a décidé en juillet 2008 d'octroyer à Bernard Tapie 403 millions d'euros, intérêts compris, pour mettre fin au différend entre les deux parties né de la vente d'Adidas. Selon le dossier publié la semaine dernière par "Le Monde", les enquêteurs disposent de suffisamment d'éléments pour démontrer l'escroquerie en bande organisée. L'État français compte d'ailleurs déposer un recours en révision. 

Claude Guéant devrait aussi être entendu

Une réunion tenue à l'été 2007 à l’Élysée en présence de Stéphane Richard, le secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant, et Jean-François Rocchi semble être une clé de l'affaire. Stéphane Richard aurait affirmé aux enquêteurs, lors de sa garde à vue, que Bernard Tapie était présent à cette réunion, destinée à mettre en place la procédure d'arbitrage plutôt que de s'en remettre à la justice. Interrogé par l'AFP, Bernard Tapie avait déclaré ne "pas se souvenir d'une réunion à cette date", qui ne pouvait selon lui "être une réunion de validation, mais d'information".

Christine Lagarde, qui fait l'objet d'une enquête de la Cour de justice de la République (CJR), a échappé à une mise en examen en étant placée sous statut de témoin assisté. Un statut provisoire qui peut à tout moment évoluer, y compris vers une mise en examen, note un connaisseur du dossier. Claude Guéant devrait être également entendu dans les jours prochains, selon une source proche de l'enquête.

Selon "Le Monde", les enquêteurs soupçonnent maintenant Pierre Estoup d'être intervenu dès 1998 en faveur de Bernard Tapie dans une autre affaire, celle des comptes frauduleux de l'Olympique de Marseille. Le magistrat aurait tenté d'influencer le président du tribunal chargé du procès en appel de l'homme d'affaires. En première instance, Bernard Tapie avait été condamné à trois ans de prison, dont 18 mois ferme. En appel, sa condamnation avait été réduite à trois ans de prison avec sursis.

Avec dépêches

Première publication : 21/06/2013

  • FRANCE

    Affaire Tapie : Claude Guéant dans la ligne de mire des juges

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arbitrage Tapie : l’État français va déposer un recours en révision

    En savoir plus

  • AFFAIRE TAPIE

    Tapie dément s'être écrié "J'ai les sous !" après la victoire de Sarkozy

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)