Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

À Tunis, le procès en appel des Femen reporté au 26 juin

© AFP

Vidéo par David THOMSON

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/06/2013

Le procès en appel de trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour avoir manifesté seins nus fin mai à Tunis, a été reporté au 26 juin en raison d’une erreur de procédure. Leur libération conditionnelle a été refusée.

Hollande attendu en Tunisie début juillet

Deux militantes des Femen ont brièvement manifesté seins nus au passage de François Hollande jeudi au salon du Bourget avant d'être interpellées. Les deux militantes féministes ont crié les prénoms de deux Françaises de l'organisation condamnées et emprisonnées en Tunisie pour avoir manifesté seins nus.

François Hollande est par ailleurs attendu en Tunisie début juillet pour une visite officielle. Paris avait exprimé ses "regrets" après le verdict et déploré la "sévérité" de la peine.

(Source AFP)
 

Une dizaine de jours après leur condamnation à quatre mois de prison ferme, les trois militantes européennes - deux Françaises et une Allemande - du groupe féministe aux seins nus Femen devaient être jugées en appel, vendredi 21 juin, en Tunisie. Mais le procès a été reporté au mercredi 26 juin en raison d’une erreur de procédure.

Un peu plus tôt dans la journée, l’avocat des prévenues en avait expliqué les raisons : la justice tunisienne n'a pas laissé expirer le délai légal de dix jours permettant à des associations islamiques de faire appel de la décision du 12 juin de rejeter leur demande de se constituer partie civile. "Puisque le délai n'expire qu’aujourd'hui, le juge n'aura d'autre choix (que de reporter le procès) pour laisser le temps aux associations de faire appel", avait-il souligné.

Atteinte aux bonnes mœurs

Après cet imbroglio et l'annonce du report au 26 juin, les défenseurs français des militantes emprisonnées ont dénoncé le flou entretenu par la justice tunisienne. "L'incertitude en matière judiciaire est le corollaire de l'arbitraire", ont estimé Patrick Klugman et Ivan Terel. "Les autorités judiciaires tâtonnent et hésitent et les associations islamistes en profitent", ont-ils dit à l'AFP.

Les trois jeunes femmes ont été condamnées en première instance à quatre mois et un jour de prison ferme pour avoir manifesté seins nus fin mai à Tunis en soutien à Amina Sboui, une camarade tunisienne emprisonnée.

Pour sa part, Amina Sboui est en détention depuis le 19 mai et attend toujours de savoir si elle sera jugée. Arrêtée pour avoir peint "Femen" sur le muret d'un cimetière musulman pour protester contre un rassemblement salafiste à Kairouan (centre), elle risque deux ans de prison pour profanation de sépulture et six mois pour atteinte aux bonnes mœurs. Ces peines peuvent être considérablement alourdies si la jeune femme est reconnue coupable d'avoir agi en bande organisée.


Avec dépêches

Première publication : 21/06/2013

  • JUSTICE

    Tunisie : les avocats des trois Femen craignent un report du procès

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunis : les trois Femen qui ont manifesté seins nus seront jugées le 5 juin

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Trois Femen européennes réclamant la libération d'Amina arrêtées à Tunis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)