Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

FRANCE

Hollande affirme que Paris œuvre pour la libération des otages français au Sahel

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/06/2013

Au lendemain de la publication d'un communiqué d'Aqmi affirmant que les Français détenus depuis 1 000 jours au Sahel étaient "vivants", François Hollande a affirmé que Paris cherchait à établir "des contacts" pour leur libération.

"Nous avons toute raison de penser que les otages sont vivants mais nous devons chercher à les libérer". C'est en ces termes que le président français, François Hollande, a réagi dimanche 23 juin, en marge d'une visite de chantier au Qatar, au communiqué publié le 22 juin par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) sur les huit Européens, dont cinq Français, détenus au Sahel.

Mobilisation pour les 1 000 jours de détention des otages français

"Nous sommes toujours à la recherche de contacts, a insisté le chef de l'État. Je sais que c'est insupportable pour les familles, 1 000 jours, 1 000 nuits, mais en même temps qu'il y a cette angoisse, il y a cette volonté de les libérer mais de le faire avec des contacts qui peuvent être sûrs. Pas avec des intermédiaires qui se proposent et dont on sait qu'ils ne viennent chercher que des avantages pour eux-mêmes."

"Ne pas donner de faux espoirs"

Réagissant aux critiques des proches des otages, dénonçant le silence des autorités, François Hollande a rappelé qu'il n'avait pas "à donner d'information". "D'abord, je suis conscient de ce que ça représente pour les familles et je n'ai pas à donner de faux espoirs ou au contraire des signes qui seraient décourageants". 

Après de longs mois de silence, Aqmi a publié un communiqué samedi affirmant que les huit otages européens qu'il détenait étaient "en vie" et qu'il allait diffuser "prochainement une nouvelle vidéo" des otages.

Au même moment, les proches de Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, enlevés le 16 septembre 2010 au Niger, marquaient les 1 000 jours de détention par des rassemblements dans plusieurs villes de France.

Françoise Larribe, l'épouse de Daniel, capturée en même temps, avait elle été libérée en février 2011. Un cinquième otage français, Serge Lazarevic, enlevé en novembre 2011 à Hombori (nord-est du Mali), reste également détenu par Aqmi.

Avec dépêches
 

Première publication : 23/06/2013

  • SAHEL

    Aqmi assure que les otages au Sahel "sont en vie"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Otages au Niger : les familles se mobilisent pour les 1 000 jours de détention

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Otages au Sahel : une famille porte plainte auprès de la justice française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)