Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

FRANCE

Législative à Villeneuve-sur-Lot : victoire du candidat UMP face au FN

© AFP | Jean-Louis Costes

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2013

Le candidat UMP Jean-Louis Costes a remporté dimanche l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), avec 53,76 % des voix contre 46,24 %, devant le candidat du Front national Étienne Bousquet-Cassagne.

Le candidat UMP Jean-Louis Costes a remporté dimanche l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) face au candidat du Front national Étienne Bousquet-Cassagne.

Avec 53,76 % des voix contre 46,24 % pour son adversaire, il a empêché le FN d'obtenir un troisième siège à l'Assemblée nationale, après l'élimination au premier tour du candidat socialiste dans le contexte du scandale entourant le député sortant Jérôme Cahuzac. Ce dernier a été contraint de démissionner de l'Assemblée nationale et de son poste de ministre du Budget après avoir finalement admis détenir un compte bancaire secret à l'étranger.

Le président François Hollande a brièvement commenté la victoire du candidat UMP. "Nous aurons à tirer toutes les leçons de ce scrutin et du second tour et du premier tour", a déclaré le chef de l'État, qui était interrogé lors d'une conférence de presse à Amman, en Jordanie, où il était en déplacement pour quelques heures.

"Une défaite au goût de victoire", pour le FN

Le candidat FN avait peu avant cette annonce reconnu "une défaite au goût de victoire". "Seuls contre tous, nous progressons de manière considérable, ce qui est de très bon augure pour les échéances électorales à venir", a-t-il ajouté. Il a reçu dans la foulée un coup de téléphone de félicitations de la présidente du parti Marine Le Pen, à l'issue duquel il était en larmes, d'émotion, a constaté ce journaliste.

Jean-Louis Costes a pour sa part considéré que "ce n'était absolument pas gagné d'avance". À propos de la percée du FN, il a remarqué que "c'est un message envoyé à la classe politique et surtout à la politique économique du gouvernement qui fait des ravages". Il a remercié aussi les électeurs de gauche "d'avoir voté pour notre candidature et de ne pas avoir choisi d'avoir sur ce territoire un député du Front National".

L’UMP, "seule force d’opposition crédible"

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a estimé pour sa part que "la victoire de l'UMP exprime une fois de plus le rejet très net de la politique de François Hollande". À propos du score du Front national, il a parlé d'"avertissement sérieux" et jugé que "la notion de front républicain ne repose sur aucune réalité".

Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a indiqué dimanche soir que la victoire du candidat de son parti, montrait que l'UMP "s'impose comme la seule force d'opposition crédible à François Hollande".

Ce résultat "signe la huitième défaite successive du PS, et la huitième victoire successive de l'opposition" à une élection partielle, a-t-il déclaré à l'AFP. Selon lui, "dans le climat délétère qui a suivi l'affaire Cahuzac, l'UMP s'impose comme la seule opposition crédible à François Hollande".

Avec dépêches

 

Première publication : 23/06/2013

  • FRANCE

    Législative à Villeneuve-sur-Lot : le PS appelle à faire barrage au FN

    En savoir plus

  • FRANCE

    Législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot, ex-fief de Cahuzac

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)