Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Barroso répond à Montebourg et moque les Français anti-européens

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2013

À la suite des propos d'Arnaud Montebourg, qui qualifiait José Manuel Barroso de "carburant de l'extrême droite", le président de la Commission européenne a vivement répliqué lundi en fustigeant le chauvinisme français.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a dénoncé, lundi 24 juin, les propos anti-européens de certains dirigeants français. Il réagit aux critiques émises par le ministre français du Redressement productif, Arnaud Montebourg, envers sa politique.

"Il serait bon que certains responsables politiques comprennent que ce n'est pas en attaquant l'Europe et en essayant de faire de la Commission européenne le bouc émissaire de leurs difficultés qu'ils arriveront très loin", a déclaré M. Barroso lors d'un point-presse, affirmant que "certains souverainistes de gauche ont exactement le même discours que l'extrême droite".

Plus tôt dans la journée, la Commission européenne, via un communiqué lu par un porte-parole, avait dénoncé le "chauvinisme" français.

"Quand ils attaquent la mondialisation, les réformes économiques et l'Europe et ses institutions, les souverainistes de gauche et de droite ont le même agenda", affirmait le communiqué. "Il faudrait que certains responsables politiques français abandonnent certaines ambiguïtés vis-à-vis de l'Europe et la défendent davantage vis-à-vis du nationalisme, du populisme, voire du chauvinisme", a précisé le porte-parole.

Barroso, le "carburant de l’extrême droite"

Dimanche, Arnaud Montebourg avait accusé José-Manuel Barroso de favoriser la montée de l’extrême droite, après ses propos qualifiant la position française sur l'exception culturelle de "réactionnaire".

"M. Barroso est le carburant du Front national. Voilà la vérité", a déclaré Arnaud Montebourg dimanche 23 juin, sur la station de radio publique France Inter.

À l'autre bout de l'échiquier politique, Alain Juppé, ancien Premier ministre UMP, a lui aussi fustigé l'attitude de José-Manuel Barroso. "Le président de la Commission est totalement archaïque, il doit avoir une vision du monde qui doit dater des années 58", a affirmé M. Juppé à la télévision privée d'information en continu BFMTV.

Le président de la Commission européenne avait violemment critiqué lundi 17 juin la volonté de la France d'exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales avec les Etats-Unis. "Cela fait partie de ce programme antimondialisation que je considère comme totalement réactionnaire", avait-il déclaré.

Des propos qui, selon M. Barroso, ont été "mal compris". "J'ai toujours dit que l'exception culturelle, c'est sacré, qu'on ne doit pas faire de marchandage de la culture", a-t-il assuré.

En réaction à cette polémique, lundi, le commissaire européen Michel Barnier, n’a pas mâché ses mots."J'en ai assez, je le dis avec une certaine colère, de voir dans mon propre pays des ministres comme M. Montebourg, des hommes et des femmes politiques de droite et de gauche dire que c'est la faute des autres, de se défausser, de chercher des boucs émissaires".

Avec dépêches

Première publication : 24/06/2013

  • EUROPE

    Exception culturelle : José Manuel Barroso juge la France "réactionnaire"

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Libre-échange : l'exception culturelle française reconnue

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Exception culturelle et OGM, pommes de discorde entre les États-Unis et l'Europe

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)