Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

EUROPE

Remaniement ministériel en Grèce : les socialistes renforcent leur présence au gouvernement

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2013

Le chef du gouvernement grec, le conservateur Antonis Samaras, a procédé lundi à un remaniement ministériel. Il a notamment nommé le socialiste du Pasok Evangélos Vénizélos chef de la diplomatie et vice-président du gouvernement.

Le Premier ministre grec conservateur Antonis Samaras a procédé lundi à un remaniement gouvernemental, pour lequel il a concédé plus de portefeuilles à son allié socialiste, en nommant le dirigeant du Pasok Evangélos Vénizélos chef de la diplomatie et vice-président du gouvernement.

Selon la liste du nouveau gouvernement, les socialistes du Pasok renforcent leur présence avec un quart des portefeuilles, dont quatre ministères au lieu de deux dans le précédent gouvernement, qui a duré tout juste un an.

Le remaniement fait suite au départ la semaine dernière du parti de gauche démocratique Dimar qui s'est retiré de la coalition à la suite d'une crise provoquée par la décision de M. Samaras de fermer la radiotélévision publique ERT, supprimant 2.700 emplois.

Au portefeuille clé des Finances, chargé de piloter les négociations avec la troïka des créanciers de la Grèce et de lancer les grandes réformes du pays, Yannis Stournaras reste avec toute son équipe.

Ancien ministre des Finances et artisan de la restructuration de la dette grecque en mars 2012 dans le gouvernement de Lucas Papademos, M. Vénizélos, 56 ans, est un juriste, cadre du Pasok depuis la fin des années 80, ayant assumé plusieurs portefeuilles ministériels dans des gouvernements successifs socialistes dans les années 90 et 2000.

Il a été élu président du Pasok en mars 2012 après la démission de son prédécesseur Georges Papandréou, emporté par la crise de la dette.

Le nouveau gouvernement de M. Samaras signe le retour de deux autres ministres socialistes, Michalis Chryssohoïdes au portefeuille des Infrastructures et des Réseaux de Transports, et Yannis Maniatis au ministère de l'Environnement et de l'Energie. Tous deux sont de vieux cadres du Pasok, qui ont déjà assumé des postes ministériels. M. Chrissohoïdes est crédité d'avoir, lorsqu'il était à la tête de la police, gagné la bataille contre le terrorisme. Par la suite, lorsqu'il était au développement, il a surtout brillé pour avoir déclaré qu'il n'avait pas lu le mémorandum liant le pays à ses créanciers.

Le ministère du Développement agricole reste à un socialiste


Aux ministères de la Justice et de la Réforme de l'administration, qui étaient avant attribués au Dimar, sont nommés Haralambos Athanassiou et Kyriakos Mitsotakis, fils de l'ex-Premier ministre Costas Mitsotakis, tous les deux cadres de la droite de la Nouvelle Démocratie.

Le remaniement de M. Samaras est aussi marqué par le retour d'Adonis Georgiadis, ex-cadre du parti d'extrême droite Laos jusqu'à 2009 avant de passer à la droite, qui est nommé ministre de la Santé.

Il s'agit du premier remaniement du gouvernement de coalition depuis sa formation, après les législatives de juin 2012.

Le nouveau gouvernement compte 41 ministres et secrétaires d'Etat, dont un quart sont des socialistes.

La prestation de serment du nouvel exécutif aura lieu lundi en mi-journée.

AFP

Première publication : 24/06/2013

  • GRÈCE

    En Grèce, les chaînes de la télévision publique affichent toujours un écran noir

    En savoir plus

  • GRÈCE

    La justice grecque ordonne la réouverture de la radio-télévision publique

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Le Premier ministre grec propose de rouvrir en partie la télévision publique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)