Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

EUROPE

Berlusconi en attente du verdict dans l'affaire du "Rubygate"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2013

L’ex-président du Conseil italien, soupçonné d'avoir eu, en 2010, des relations sexuelles tarifées avec la danseuse Karima El Mahroug, dite "Ruby", alors qu'elle était encore mineure, risque six ans de prison et une inéligibilité à vie.

L’ancien chef du gouvernement Silvio Berlusconi connaîtra lundi le verdict de son procès, rendu par le tribunal de Milan, pour incitation à la prostitution de mineure dans l'affaire du "Rubygate", pour laquelle le parquet de Milan a requis six ans de prison et une inéligibilité à vie.

Ce verdict mettra fin à une procédure de deux ans à l'encontre de l'ancien président du Conseil, âgé de 76 ans, soupçonné d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec la danseuse Karima El Mahroug, dite "Ruby", alors qu'elle était encore mineure. Les faits, que l’accusé nie, se seraient déroulés alors qu'il était encore chef du gouvernement, dans le cadre des soirées organisées à sa villa d'Arcore, près de Milan.

La stabilité politique de l’Italie en jeu

Sa condamnation pourrait fragiliser le gouvernement d'union formé fin avril par Enrico Letta, après les législatives chaotiques de février, l'appui de la formation de Silvio Berlusconi, le Parti de la liberté (PDL), étant essentiel à sa survie. "Il existe un lien, officiellement démenti mais tout autre que mystérieux, entre les affaires judiciaires de Berlusconi et le destin du gouvernement", a estimé dimanche le quotidien "La Stampa".

Selon ce journal, Silvio Berlusconi a programmé son soutien au gouvernement de coalition comme une protection contre les poursuites judiciaires, mais en l'absence de cette protection "son intérêt à soutenir le gouvernement disparaîtrait".

Cette thèse est naturellement démentie par son entourage, mais le ton est monté ces derniers jours à droite dans les critiques adressées au gouvernement à l'approche du verdict du tribunal de Milan dans le scandale sexuel Rubygate, même si les reproches formulés sont essentiellement de nature économique et sociale (exigence d'un report d'une hausse de la TVA, pressions pour supprimer définitivement une taxe foncière).

Le "Cavaliere" est également accusé d'abus de pouvoir pour avoir fait libérer "Ruby" en mai 2010 dans une affaire distincte concernant le vol d'un bracelet d'une valeur de 3 000 euros. Il était alors intervenu auprès de la police en prétendant qu'il s'agissait d'une petite-fille du président égyptien Hosni Moubarak.

Avec dépêches

Première publication : 24/06/2013

  • ITALIE

    Fraude fiscale : rejet de l'appel de Berlusconi dans l'affaire Médiaset

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)