Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Real Madrid – Bayern Munich, duel de géants en demi-finale

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

EUROPE

Silvio Berlusconi condamné à sept ans de prison dans l'affaire du Rubygate

© AFP

Vidéo par Tristan DESSERT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/06/2013

Silvio Berlusconi a été condamné à sept ans de prison et une peine d'inéligibilité à vie pour incitation à la prostitution de mineure et abus de pouvoir. L'ex-président du Conseil dénonce "une sentence d'une violence jamais vue".

Le tribunal de Milan a condamné lundi 24 juin l'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi à 7 ans de prison dans le procès Rubygate, où il était accusé d'abus de pouvoir et prostitution de mineure. La peine prononcée par le tribunal présidé par Giulia Turri a été assortie de l'interdiction à vie d'exercer un mandat public. Silvio Berlusconi, 76 ans, n'ira cependant pas en prison car ses avocats vont déposer un recours. Tant que cette peine n'est pas validée en Cour de cassation, elle n'est pas exécutoire.

"Encore une fois, j'entends résister à cette persécution, parce que je suis absolument innocent", s'est insurgé le Cavaliere, dans une réaction écrite après l'annonce du jugement. "J'étais vraiment convaincu qu'ils m'acquitteraient, parce que, dans les faits, il n'y a aucune possibilité de me condamner", a-t-il ajouté. "Une sentence incroyable a été émise, d'une violence jamais vue auparavant, en vue de m'éliminer de la vie politique de ce pays", a-t-il poursuivi.

Ce verdict fait suite à une procédure de deux ans à l'encontre du Cavaliere, accusé d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec la danseuse marocaine Karima El Mahroug, dite "Ruby", alors que celle-ci était encore mineure. Silvio Berlusconi était également accusé d'abus de pouvoir pour avoir fait libérer "Ruby" en mai 2010 dans une affaire distincte concernant le vol d'un bracelet d'une valeur de 3 000 euros. Les faits se seraient déroulés alors que Silvio Berlusconi était encore chef du gouvernement, dans le cadre de soirées organisées dans sa villa d'Arcore, près de Milan.

"Des dîners élégants, joyeux et arrosés et non pas des orgies"

Le parquet avait requis six ans de prison et l'inéligibilité à vie et la juge Turri a souligné que Silvio Berlusconi a été condamné pour "abus de pouvoir sous la contrainte", durcissant sensiblement la peine requise par le parquet qui avait demandé "une peine de base" de 5 ans pour abus de pouvoir et un an de plus pour prostitution de mineure.

Un petit groupe d'une dizaine de manifestants a applaudi la condamnation avec des cris de joie et certains ont même entonné l'hymne italien. L'un des avocats vedettes du Cavaliere, NiccolO Ghedini, a parlé de "verdict complètement déconnecté de la réalité" tout en affirmant qu'il s'attendait à une peine de cette ampleur.

Une trentaine de jeunes femmes qui fréquentaient les soirées organisées dans la villa de Silvio Berlusconi à Arcore avaient défilé à la barre, contredisant leurs déclarations faites selon des enregistrements d'écoutes téléphoniques. Elles juraient avoir participé à des dîners élégants, joyeux et arrosés, mais qui n'étaient absolument pas des orgies.

Avec dépêches

 

Première publication : 24/06/2013

  • ITALIE

    Berlusconi en attente du verdict dans l'affaire du "Rubygate"

    En savoir plus

  • ITALIE

    Affaire du "Rubygate" : six ans de prison requis contre Berlusconi

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)