Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

Economie

Déficit français : le ton monte entre le gouvernement et l'opposition

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/06/2013

Le gouvernement conteste les affirmations de députés de l'opposition selon lesquels le déficit français, que les projections officielles annoncent à 68 milliards d'euros en 2013, sera d'un montant supplémentaire de 20 milliards.

Pierre Moscovici n'a pas du tout apprécié. Le ministre français de l'Économie a qualifié, mardi 25 juin, de "mensonges" les allégations de députés de l'UMP et de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) qui prévoient que le déficit français sera de l'ordre de 80 milliards d'euros à la fin de l'année au lieu de 68 milliards.

Le chef de Bercy a assuré, lui, que le budget 2013 sera "maîtrisé". Le ministre de l'Économie et des Finances a renvoyé la droite à son passé en la matière, estimant que l'opposition était "singulièrement gonflée" et que le précédent gouvernement de droite avant laissé la France "en quasi-faillite". Pierre Moscovici n'est pas le seul politique de gauche à être monté au créneau pour défendre la rigueur budgétaire du gouvernement Ayrault. Christian Eckert (Parti socialiste) rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale, a qualifié mardi de "bien exagéré" le chiffre de 20 milliards d'euros supplémentaires de déficit.

Si la gauche a réagi aussi vigoureusement c'est que l'opposition a touché du doigt, lundi soir, un point sensible du gouvernement. Emmenés par le président du groupe parlementaire de l'UMP, Gilles Carrez, des députés de droite et du centre ont rédigé un rapport alarmiste sur les finances de l'État français. Ils estiment qu'une baisse des rentrées fiscales, due à la récession, et une maîtrise insuffisante des dépenses publiques allaient alourdir le déficit bien au delà des projections officielles.

Bruxelles mécontente ?

En d'autres termes, ces parlementaires jugent que l'engagement pris par le président François Hollande auprès de la Commission européenne de ramener le déficit français sous la barre des 3 % du PIB s'annonce d'ores et déjà difficile à tenir. Gilles Carrez assure, dans une interview accordée au quotidien "Le Figaro", que le déficit français serait de 4 % en 2013 et non pas de 3,7 %. Pas sûr que Bruxelles apprécie un nouveau dérapage des finances françaises.

Pierre Moscovici a reconnu que les recettes fiscales allaient, à cause de la conjoncture économique en zone euro, être moins élevées que prévu. Mais pour le ministre de l'Économie, ce manque à gagner a déjà été pris en compte par Paris et Bruxelles.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 25/06/2013

  • FRANCE

    Conférence sociale : Hollande plaide pour un contrat d'apprentissage "avec embauche"

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Le taux de chômage en France grimpe à 10,4 %

    En savoir plus

  • FRANCE

    Hollande réitère sa volonté d’inverser la courbe du chômage avant la fin de 2013

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)