Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions inter-religieuses au Nigeria : Multiplication de crimes contre des chrétiens

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Lady Liberty" : emblème de l'Amérique et symbole de liberté

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La saison des tubes de l'été est lancée !

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Canada, les critères d'accueil des réfugiés jugés discriminatoires envers les musulmans

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'important, c'est de participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Erdogan : "Les putschistes avouent que les instructions sont venues de Gülen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le G20 presse le Royaume-Uni de lancer ses négociations commerciales avec l'UE

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nice, l'indécente polémique"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

SPORT

La fraude fiscale éclabousse de nouveau le championnat de football italien

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/06/2013

La brigade financière italienne a perquisitionné, mardi, 41 clubs de football, dont 18 évoluent en première division, dans le cadre d'une vaste enquête pour fraude fiscale et blanchiment en marge de transferts de joueurs.

La police financière a perquisitionné mardi les sièges de 41 clubs de football italien, dont 18 évoluent en Série A, la première division du championnat. Cette opération a eu lieu dans le cadre d’une enquête pour associations de malfaiteurs, évasion, fiscale, fausse facture et blanchiment d’argent.

Cinq des sept premières équipes du championnat d’Italie sont concernées par cette affaire, dont la Juventus de Turin, championne en titre, l’AC Milan, Naples, la Fiorentina ou encore la Lazio Rome. Des clubs de 2e et 3e division sont également visés.

Un scandale autour des agents ?

Les agents de la Guarda di Finanza s’intéressent aussi tout particulièrement à douze agents de joueurs. Parmi eux figurent, Alejandro Mazzoni, qui compte dans ses clients le joueur argentin du PSG Ezequiel Lavezzi, et Alessandro Moggi, le fils de Luciano Moggi, ancien dirigeant de la Juventus.

Les gendarmes ont ainsi saisi de nombreux documents, notamment des contrats de joueurs. "La documentation saisie vise à une complète reconstruction des rapports professionnels entre clubs de foot et joueurs qui se réfèrent aux activités des agents Mazzoni et Moggi", a expliqué la Guarda di Finanza dans un communiqué.

L’enquête a pour but de définir "les mécanismes de contournements des règles d’imposition des contrats, choisis pour soustraire au Fisc des sommes d’argent relatives à chaque transfert".

Le football italien n’en est pas à sa première affaire. Le championnat a été éclaboussé ces dernières années par de nombreux scandales, notamment le "Calciopoli" en 2006 et le "Calcioscommesse" en 2011, concernant des matchs truqués.

Avec dépêches

Première publication : 25/06/2013

  • FOOTBALL

    L'attaquant du FC Barcelone Lionel Messi soupçonné de fraude fiscale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    L'Inter Milan condamné à 50 000 euros d'amende pour des cris racistes contre Balotelli

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Matches truqués : l'entraîneur de la Juventus, Antonio Conte, écope de dix mois de suspension

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)