Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Le verdict du procès en appel du rappeur Weld El 15 reporté au 2 juillet

© Le rappeur tunisien Weld el 15 | AFP

Vidéo par Natalia Gallois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2013

Le procès en appel du rappeur tunisien Weld el 15, qui devait avoir lieu ce mardi, a été reporté au 2 juillet. Le jeune chanteur a été condamné le 13 juin à deux ans de prison ferme pour avoir insulté la police dans une chanson.

Le verdict du procès en appel du rappeur tunisien Alaa Yaâcoubi, condamné à deux de prison pour une chanson insultant la police, a été reporté au 2 juillet, a indiqué mardi son avocat.

"L'annonce du verdict est reportée au 2 juillet avec refus de la libération (conditionnelle). Nous espérons que ça veut dire que la cour va bien étudier le dossier, les plaidoiries. Le combat continue", a indiqué Me Ghazi Mrabet.

Dans un premier temps, la cour avait fait savoir aux défenseurs du rappeur, connu sous le nom de Weld El 15, qu'elle rendrait sa décision en fin d'après-midi.

Mardi, pendant trois heures d'audience, une dizaine d'avocats ont plaidé pour le respect de la liberté artistique et d'expression.

Weld El 15, condamné le 13 juin après s'être livré à la justice en contestant sa condamnation par contumace à la même peine en mars, était vêtu d'un t-shirt noir portant dans le dos l'inscription "mains menottées, esprit libre" pour cette audience en appel dont la date a été fixée en un temps record.

Il s'est défendu au nom de la liberté artistique. "C'est comme les scènes de violences dans les films", a-t-il dit, au sujet de sa chanson baptisée "Les policiers sont des chiens", dans laquelle les insultes fusent contre la police.

Plusieurs avocats ont usé des mêmes arguments et souligné que la révolution de janvier 2011 avait donné au peuple tunisien sa liberté d'expression.

Me Mrabet a dès lors qualifié l'audience de "procès historique".

"Au départ nous n'avons pas voulu politiser l'affaire mais le jugement de première instance a fait de Weld El 15 un prisonnier politique, car il s'est exprimé dans une chanson", a-t-il dit.

"Il s'agit d'une vengeance contre la jeunesse qui a fait la révolution mais a été trahie car elle n'a plus le droit de s'exprimer", a-t-il martelé.

Devant le tribunal, plusieurs dizaines d'amis, de militants des droits de l'homme et de partis politiques ainsi que des artistes étaient présents jusqu'en début soirée pour témoigner leur soutien au chanteur.

"Ce procès est politique, (Weld El 15) doit sortir, il n'y a pas le choix sinon aujourd'hui ça risque (...) de mettre le feu aux quartiers", a prévenu avant le début de l'audience BendirMan, un chanteur tunisien engagé.

Le chef du gouvernement, Ali Larayedh, en visite à Bruxelles, a lui été confronté à des militantes seins nus manifestant pour la libération de Weld El 15 et celle de quatre activistes du groupe féministe Femen, trois Européennes et une Tunisienne, emprisonnées en Tunisie.

La sévérité de la peine infligée à Weld El 15 avait été accueillie le 13 juin par des cris de colère suivis de heurts entre les amis du condamné et les policiers qui ont brutalisé des manifestants et frappé des journalistes présents.

Les ONG de défense des droits de l'Homme ont dénoncé cette condamnation, y voyant une atteinte à la liberté d'expression acquise avec la révolution de janvier 2011.

AFP

Le clip vidéo de "Boulicia Kleb" sur YouTube

Première publication : 25/06/2013

  • TUNISIE

    Convoquée par le tribunal de Ben Arous, la journaliste Hind Meddeb fuit la Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le rappeur tunisien Weld El 15 condamné à deux ans de prison ferme

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Fin de cavale pour le rappeur tunisien Weld El 15

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)